Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Les fondamentaux de l'activité physique chez les enfants et les adolescents 

Quelles sont les caractéristiques de la pratique de l'activité physique chez l'enfant et l'adolescent ?

[ Publié le 9 avril 2014 ]

L’activité physique se caractérise par un certain nombre de paramètres mesurables (fréquence, durée, intensité, type d’activité), dont la combinaison permet de connaître le niveau d’activité physique des enfants et des adolescents. À partir de ces observations, il est possible de mettre en œuvre des actions ou des stratégies de promotion ciblées tout comme « Bouge… une priorité pour ta Santé ».

 

Contexte et nature (ou type) de l’activité physique

L’activité physique de l’enfant et de l’adolescent peut se pratiquer dans différents contextes :

  • familial
  • scolaire
  • communautaire

 

La nature (ou le type) de l’activité physique chez l’enfant est très variée, selon les systèmes et fonctions de l’organisme sollicités, allant des gestes les plus simples aux plus complexes.

 

En fonction du contexte et des objectifs visés (compétition, loisir, ménager, déplacement, professionnel…), on identifie plus particulièrement trois situations principales où un enfant ou un adolescent fait de l’activité physique :

  • l’activité physique lors des activités professionnelles et scolaires
  • l’activité physique dans le cadre domestique et de la vie courante
  • l’activité physique lors des activités de loisirs

 

Il est recommandé que tous les enfants et adolescents aient une activité physique quotidienne pratiquée dans les cadres suivants :

  • jeux,
  • sports,
  • déplacements,
  • activités récréatives,
  • éducation physique,
  • exercices planifiés.

 

Durée

Elle correspond au temps total (en secondes, minutes ou heures) passé dans les différentes activités physiques. Elle est difficilement mesurable chez l’enfant, en raison d’activités physiques très brèves, intenses et répétées. La plus grande difficulté réside dans la mise en œuvre du meilleur compromis intensité/durée pour augmenter de façon durable la dépense énergétique (DE) quotidienne. L’intensité de l’activité étant relative, les recommandations nationales et internationales se déclinent davantage en termes de durée et de fréquence que d’intensité en valeur absolue.

 

Fréquence

Elle correspond au nombre de séances réalisées par semaine, chacune d’elle pouvant être unique ou réalisée en plusieurs sessions réparties dans une même journée. Pour augmenter la quantité d’activité physique, on peut agir sur la durée des sessions et/ou sur leur fréquence. Fractionner l’activité physique dans la journée permet d’augmenter la sollicitation énergétique (possibilité d’une DE plus importante), une meilleure gestion du temps de récupération (intérêt médical) et serait plus efficace au plan psychosocial.

 

Intensité

On peut classer les activités physiques en trois grandes catégories en fonction de leur intensité :

  • intensité faible ;
  • intensité modérée ;
  • intensité élevée (ou soutenue).

 

Pour les enfants et les adolescents, il est recommandé de pratiquer régulièrement une activité physique d’intensité modérée à élevée. L’intensité à laquelle un jeune pratique une activité physique contribue à son bien-être et à sa qualité de vie. Il est, pour ce faire, intéressant de savoir varier les pratiques. Ainsi, si un jeune arrive à faire certaines activités, il peut facilement en faire d’autres de la même intensité.

 

 Niveau d’intensité

Si vous savez faire cela dans la vie quotidienne…

… alors vous pourrez pratiquer ces activités de loisirs et ces sports

Activité d’intensité faible

Laver la vaisselle
Faire la poussière

 

Marcher lentement (4 km/h)
Jouer à la pétanque
Jouer au billard
Faire une partie de bowling
Jouer au golf (practice)
Faire une partie de tennis de table (hors compétition)

Activité d’intensité modérée

Jardiner un peu
Ramasser des feuilles
Porter des poids de moins de 8 kg

Marcher rapidement (6 km/h)
Jouer au tennis en double
Danser
Faire du vélo à allure modérée
Faire du ski

Activité d’intensité élevée (ou soutenue)

 

Débroussailler son jardin
Monter les escaliers tranquillement
Porter des poids de plus de 14 kg

Marcher dans une montée
Jouer au badminton
Jouer au tennis en simple
Jouer au foot (match)
Nager
Sauter à la corde
Faire du VTT en montagne

http://www.mangerbouger.fr/bouger-plus/

 

Sur une échelle absolue, l’activité physique d’intensité modérée est une activité physique dont l’intensité est 3 à 5,9 fois supérieure à l’intensité du repos. Si l’on considère la capacité personnelle d’un individu sur une échelle de 0 à 10, elle est généralement de 5 ou de 6. 

 

Sur une échelle absolue, l’activité physique d’intensité soutenue est une activité physique dont l’intensité est au moins 6 fois supérieure à l’intensité du repos chez les adultes et, en règle générale, au moins 7 fois supérieure à l’intensité du repos chez les enfants ou l’adolescent. Si l’on considère la capacité personnelle d’un individu sur une échelle de 0 à 10, elle est généralement de 7 ou de 8.

 

La Dépense énergétique

Les trois principaux composants de la DE sont :

  • la dépense énergétique de repos, proche du métabolisme de base représentant la quantité minimale d’énergie nécessaire pour le fonctionnement du corps au repos (somme des métabolismes de sommeil + d’éveil et incluant la thermorégulation) ;

 

  • la thermogenèse post-prandiale, correspondant à l’énergie nécessaire à la digestion des aliments et au métabolisme des nutriments ;

 

  • la DE générée par les AP variant de façon importante en fonction de l’âge, du sexe, du poids du sujet et surtout du produit « intensité x durée » des activités.

 

L’activité physique est le facteur de variation le plus important de la dépense énergétique.

 

La mesure de l’intensité d’activité physique et de la dépense énergétique

La notion d'intensité renvoie au pourcentage de puissance ou au niveau d'effort fournit lors de la pratique d’une activité physique. Cela revient à se poser la question suivante : quelle énergie la personne déploie-t-elle lorsqu'elle pratique l'activité ?

 

L’intensité d’une activité physique se calcule en unité de MET (metabolic equivalent task). [21] Un MET correspond par définition à la dépense énergétique d’un individu au repos. De façon plus précise, il correspond au rapport du coût énergétique d’une activité à la dépense énergétique de repos. Plus l'intensité de l'activité est élevée, plus le nombre de MET sera élevé.

 

Il est recommandé une dépense énergétique quotidienne moyenne d’au moins 1,7 MET avec des activités physiques d’intensité entre 3 et 9 METs, pour équilibrer les apports énergétiques d’une alimentation équilibrée et variée avec un faible risque de carence.

 

Il existe peu de références permettant de catégoriser l’activité physique de l’enfant. Voici une classification des niveaux d’activité physique pour l’enfant s’appuyant sur les valeurs relevées dans la littérature :

 AP-enfant-ados fondamentaux art4 img1
Sources :
Ministère de la Santé de la Jeunesse des Sports et de la Vie associative. Direction Générale de la Santé. Activité physique et obésité de l’enfant : Bases pour une prescription adaptée. Paris : Editions Dicom, 11/2008 : 80 p.

 

Les valeurs indiquées dans la figure ci-dessus ne sont que des exemples pour donner un ordre de grandeur. Chaque paramètre est très individuel et dépend de l’âge, du sexe et de la condition physique de chaque enfant.

 

Pour en savoir plus, vous pourrez retrouver les principales méthodes de quantification de l’activité physique et de la dépense énergétique sur « Activité physique et obésité de l’enfant : bases pour une prescription adaptée. Les synthèses du PNNS, ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, 2008. »

 

L’intensité des différentes formes d’activité physique varie d’une personne à l’autre. Cette intensité dépend de l’expérience antérieure de chacun en matière d’exercice ainsi que de son niveau de forme physique. Les exemples proposés ci-dessous et évalués sur des sujets adultes ne sont donc qu’indicatifs et varieront selon les individus.  

 

Intensité

Exemple d’activité physique

METS

Faible

 

< 3

 

Dormir

Regarder la télévision

Écrire à la main ou à l'ordinateur

Marche à 2,7 km/h, sans pente

Marche à 4 km/h

 

0,9

1,0

1,8

2,3

2,9

 

Modéré

 

3 à 6

 

Vélo stationnaire / d’appartement (50 W), effort très léger

Marche à 4,8 km/h

Golf

Gymnastique à la maison

Marche à 5,4 km/h

Vélo de plaisance (<16 km/h), équitation

Badminton (effort modéré)

Ping Pong, baseball (effort modéré)

Vélo stationnaire, 100 W, effort léger

 

3,0

3,3

3 à 4,5

3 à 5

3,6

4,0

4,5

5

5,5

 

Intense

 

> 6

 

Course à pied, général

Ski de fond

Football et rugby

Plongée sous-marine

Pompes, redressements assis, effort élevé

Course à pied, sur place

Saut à la corde

Course à pied, >17,5 km/h

 

7

7 à 9

7 à 11

7 à 16

8

8

10

18

 

Pour plus d’information :

Veuillez vous référer au compendium : CompendiumEnergyEspendituresYouth.pdf

Mot-clef : Activité physique

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Le score de fatigue

par Dr Hervé Gallois

score-fatigue

Reprendre une activite physique : bien se preparer

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER