Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Les fondamentaux de l'activité physique chez les enfants et les adolescents 

Quelles sont les recommandations pour la pratique de l'activité physique chez l'enfant et l'adolescent ?

[ Publié le 9 avril 2014 ]

L’activité physique se caractérise par un certain nombre de paramètres mesurables (fréquence, durée, intensité, type d’activité), dont la combinaison permet de connaître le niveau d’activité physique des enfants et des adolescents. Des recommandations ont été émises pour répondre à la dose nécessaire pour avoir des bienfaits sur sa santé générale. À partir de ces observations, il est possible de mettre en œuvre des actions ou des stratégies de promotion ciblées tout comme « Bouge… Une priorité pour ta Santé » (explicité dans un autre dossier).

karate

Les recommandations actuelles pour tous les enfants 

Pour les enfants et les adolescents, l’activité physique englobe notamment le jeu, les sports, les déplacements, les activités récréatives, l’éducation physique ou l’exercice planifié, dans le contexte familial, scolaire ou communautaire. Pour améliorer l’endurance cardiorespiratoire, la forme musculaire, la santé osseuse et réduire le risque de maladies non transmissibles, il est recommandé de :

  • faire un minimum de 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée ou élevée sous forme d’éducation physique, de sport, de jeux ou d’activités de la vie quotidienne.

 

  • comme pour l’adulte, la quantité recommandée d’activité physique d’intensité modérée ou élevée doit être réalisée en plus des activités physiques de la vie quotidienne de faible intensité et de celles qui sont inférieures à 10 minutes.

 

Certains types particuliers d’activités physiques doivent être inclus dans ces recommandations afin que les enfants et les adolescents puissent en tirer un bénéfice complet pour leur santé. Il s’agit notamment de la pratique régulière, au moins trois jours par semaine, d’activités physiques sous forme de séances ayant une durée minimale de 20 minutes et qui permettent d’améliorer :

  • la force musculaire (exercice en résistance),
  • la capacité cardiorespiratoire (activités aérobies vigoureuses),
  • la santé osseuse (activités induisant une contrainte physique plus forte),
  • la souplesse.

 

L’accent est donc mis sur la nécessité pour les jeunes d’avoir accès à toute une palette d’activités physiques attrayantes répondant à ces critères.

 

Les niveaux d’activité physique recommandés s’ajoutent aux activités physiques déjà accumulées au cours des activités quotidiennes habituelles à visée non récréative.

 

Les recommandations évoquées s’appliquent à tous les enfants et adolescents en bonne santé, sauf en cas de contre-indication due à une affection médicale particulière. Ils devraient être encouragés à participer à des activités physiques diverses qui contribuent à leur développement naturel et qui soient agréables et sûres.

 

Les recommandations s’appliquent quels que soient le sexe, l’origine, l’appartenance ethnique ou religieuse du jeune ou le niveau de revenu familial. Les stratégies de communication et le mode de diffusion des recommandations, de même que les messages dont elles font l’objet, peuvent toutefois varier, de façon à être les plus adaptés et efficaces possible dans divers sous-groupes de population.

 

Les recommandations d’une pratique régulière d’activité physique chez les enfants et adolescents sont liées au contexte, à la nature de l’activité physique, sa durée, sa fréquence et son intensité qui sont expliqués un peu plus loin dans ce dossier.

 

Pour les enfants et adolescents sédentaires, il est recommandé d’accroître progressivement l’activité physique de façon à atteindre, au fil du temps, les recommandations émises ci-dessus. Il convient donc de commencer par une petite quantité d’activité physique et d’en augmenter progressivement la durée, la fréquence et l’intensité avec le temps.

 

Soulignons également que, pour des enfants ne pratiquant aucune activité physique, le fait de pratiquer une activité en deçà des niveaux recommandés présentera plus d’avantages que de ne rien faire du tout. 

 

L’idéal serait que des comportements sains soient acquis dès l’enfance, compte tenu de leur influence à court, moyen et long termes. C’est pourquoi, il est fondamental d’intéresser tous les enfants et tous les adolescents, le plus précocement possible, à diminuer le temps passé à des comportements sédentaires et les remplacer par des activités physiques.

 

De plus, la pratique régulière d’une activité physique dans l’enfance augmente les probabilités de pratiquer une activité physique à l’âge adulte. L’intérêt de faire régulièrement de l’activité physique pendant l’enfance et l’adolescence dépasse les effets immédiats sur la santé pour au moins deux raisons :

  • Pratiquée avec plaisir, elle prédit le niveau de pratique d’activité physique du futur adulte.
  • Nombre de bienfaits de l’activité physique pratiquée pendant l’enfance se prolongent jusqu’à l’âge adulte, indépendamment du degré d’activité physique de ce dernier. 
Mot-clef : Activité physique

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Le score de fatigue

par Dr Hervé Gallois

score-fatigue

Reprendre une activite physique : bien se preparer

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER