Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La Dénomination Commune Internationale des médicaments (DCI) 

Quel intérêt pour moi de connaître la DCI des médicaments que je prends ?

[ Publié le 11 octobre 2011 - mis à jour le 10 décembre 2014 ]

La DCI permet d’éviter les surdosages et de ne pas prendre des médicaments qui contiennent une molécule à laquelle on est allergique. Elle permet également de voyager tranquille à l’étranger.


Le surdosage, un risque quotidien.

La DCI permet d’éviter de prendre plusieurs fois le même médicament sans le savoir et donc de se protéger contre les risques de surdosage.

 

Par exemple, les trois premiers médicaments les plus consommés en France sont les antidouleurs DOLIPRANE®, DAFALGAN® et EFFERALGAN®.

 

Ces trois médicaments sont en fait parfaitement identiques : ils sont tous les trois composés de paracétamol.

 

Si la douleur ou la fièvre ne sont pas calmées par une prise en DOLIPRANE, il ne faut pas prendre de DAFALGAN ou d’EFFERALGAN au risque d’imposer à son organisme un surdosage en paracétamol qui peut être toxique pour le foie.

 

Éviter les allergies

Les allergies, lorsqu'elles existent, sont liées à une molécule et non à un nom commercial. Une allergie à l'amoxicilline suppose qu'il faudra éviter le CLAMOXYL, l'HICONCIL, l'AMODEX GE, l'A GRAM, le BRISTAMOX, l'HICONCIL et d'autres encore...

 

Être serein en voyage

Connaître la DCI de ses médicaments, lorsque l’on voyage à l’étranger, c’est s’assurer de trouver le bon médicament. En effet, des noms commerciaux identiques ou très proches dans différents pays peuvent en fait correspondre à des substances actives très différentes.

 

Quand on est à l’étranger, grâce à la DCI, le pharmacien pourra trouver un traitement identique ou quasi-identique. Attention, très rarement, le médicament n’est pas commercialisé à l’étranger.

 

C’est le cas du prévican : le Previscan (fluindione) n’est commercialisé qu’en France. En cas de déplacement à l’étranger, le patient doit emporter avec lui la quantité suffisante pour suivre son traitement lors de son séjour et en connaître le nom en DCI.

 

De plus, en cas de perte de son traitement (ce qui peut arriver, en particulier si les médicaments sont mis dans la valise en soute lors des voyages aériens), vous n’avez plus accès ni aux notices, ni aux emballages. Il est donc vivement conseillé d’emporter une copie de votre ordonnance sur laquelle vous aurez préalablement inscrit, avec l’aide de votre pharmacien, la DCI ainsi que le dosage précis de chaque spécialité (attention : il y a parfois plusieurs molécules dans un même comprimé, il existe parfois plusieurs dosages pour une même molécule).

 

Mot-clef : Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER