Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Médicaments et dispositifs > Bon usage du médicament > Polymédication et personne âgée > Quels sont les principaux risques liés à la polymédication ?

Polymédication et personne âgée 

Quels sont les principaux risques liés à la polymédication ?

[ Publié le 26 septembre 2011 - mis à jour le 16 février 2015 ]

Les effets indésirables des médicaments sont deux fois plus fréquents chez les plus de 65 ans et à l’origine de 10 à 20 % des hospitalisations dans cette tranche d’âge.

 

Les risques iatrogènes peuvent être de différentes natures, et il est parfois compliqué de les identifier précisément chez la personne âgée.

 

Toutefois, certains signes ne trompent pas :

  • la déshydratation ;
  • la somnolence, une fatigue inhabituelle, des sensations de malaise, d’étourdissement, les chutes, la perte de l’équilibre, des vertiges, un syndrome confusionnel ;
  • des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements) ;
  • des éruptions cutanées ;
  • des crampes ;
  • des saignements ;
  • des troubles du rythme cardiaque ;
  • des troubles du goût et de l’appétit.

 

Par exemple, des malaises peuvent être la conséquence d’une chute de tension due à un traitement inadapté ou à des interactions avec d’autres médicaments.

 

Certaines classes de médicaments sont particulièrement en cause :

  • Les médicaments psychotropes (somnifères, anxiolytiques, antidépresseurs)
  • Les médicaments anticoagulants
  • Les médicaments anti-arythmiques
  • Les antalgiques
  • Les traitements du diabète Maladie métabolique liée à la présence d'un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) Cette maladie peut rester longtemps « silencieuse », sans aucun symptôme Signe physique, fonctionnel ou psychologique, provoqué par la maladie et perçu par le malade, dont l’étude sert à poser le diagnostic d’une maladie. [souce : INPES]  

    [ Publié le 08 juin 2011 ]
    . [source : Fédération Française de Cardiologie]  

    [ Publié le 25 mars 2011 ]

 

De plus, certaines associations de médicaments favorisent également la survenue de risques iatrogènes, ou sont à l’origine d’interactions médicamenteuses (par exemple anticoagulant et aspirine), ou de surdosage (par exemple, plusieurs spécialités peuvent contenir du paracétamol)

 

De même, l’automédication, lorsqu’elle est dissimulée au médecin, peut être à l’origine d’effets iatrogènes.

Enfin, la polymédication peut aussi réduire l’observance Utilisé en médecine, ce terme désigne l'exécution des prescriptions du médecin, médicamenteuses mais aussi non médicamenteuses. [source : Petit Robert]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
des traitements importants compte tenu du nombre de comprimés à consommer. La personne âgée peut par exemple oublier de prendre son médicament ou refuser de le prendre, ce qui limite le bénéfice attendu.

 

En conclusion :

Il faut informer ses autres médecins et son pharmacien de ses autres traitements, ainsi que de ses autres pathologies afin d’éviter les interactions médicament/maladie et les interactions médicament/médicament.

 

Il faut éviter de multiplier les prescripteurs, et aller à la même pharmacie (le logiciel pourra ainsi détecter les interactions médicamenteuses)

 

Il faut discuter avec son médecin des médicaments absolument nécessaires à prendre et faire un tri avec lui bien-entendu.

 

Il faut introduire un nouveau traitement, toujours une molécule à la fois, et à la dose la plus faible possible et augmenter en fonction de l’effet désiré.

 

Il faut bien prendre son traitement, sans oubli, ou sans erreur de prise (l’utilisation d’un pilulier est recommandée pour une meilleure observance Utilisé en médecine, ce terme désigne l'exécution des prescriptions du médecin, médicamenteuses mais aussi non médicamenteuses. [source : Petit Robert]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
).

 

Avant de s’automédiquer, il faut toujours demander conseil à son pharmacien.

 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Tous les seniors heureux ?

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

img_blog-ramonnet-seniors-heureux

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Comment trouver une maison de retraite ? Comment choisir ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie