Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Médicaments et dispositifs > Bon usage du médicament > Les médicaments génériques > Pourquoi le pharmacien fait-il payer à l'assuré une partie de son mé ...

Les médicaments génériques 

Pourquoi le pharmacien fait-il payer à l'assuré une partie de son médicament lorsque ce dernier refuse un générique ?

[ Publié le 26 septembre 2011 - mis à jour le 10 décembre 2014 ]

Afin d'inciter les patients à accepter plus largement la substitution de médicaments de référence par des médicaments génériques, les autorités ont mis en place dans toute la France le dispositif « Tiers payant contre générique ». Il consiste à ne pas accorder le tiers payant aux patients qui refuseraient la substitution proposée par leur pharmacien. Les patients qui refusent la substitution d'un médicament de marque par un générique se font alors rembourser après avoir envoyé leur feuille de soins.

 

Dans certains cas, et de façon exceptionnelle, pour des raisons particulières au patient, le médecin pourra préciser qu’il veut que le pharmacien délivre le princeps, et non le générique. Pour cela, il devra inscrire devant chaque ligne de prescription, en toutes lettres, et de manière manuscrite la mention « non substituable ». La CPAM pourra éventuellement lui demander de justifier le choix de la mention « non substituable » pour ce malade, mais en respectant la confidentialité du secret médical. 

Mots-clefs : Générique , Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Dialoguer avec son médecin pour un traitement réusssi 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER