Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog santé de la femmeLes suites de couches : « après bébé » en 10 questions

Santé de la femme

Les suites de couches : « après bébé » en 10 questions

[ Publié le 16 novembre 2016 ]

couches-bebe

Comment évolue l’utérus après l’accouchement ?

Après l’accouchement, l’utérus qui s’était considérablement distendu pendant la grossesse, va se rétracter progressivement pour retrouver sa taille normale, habituellement en un à deux mois. En suites de couches, il existe des pertes sanglantes appelées lochies qui correspondent à la cicatrisation de la zone d’insertion du placenta dans l’utérus. Au début très abondantes et sanglantes, les lochies s’amenuisent et s’éclaircissent par la suite. Elles durent environ trois semaines, mais parfois plus longtemps, voire jusqu’au retour de couches.

 

Quand survient le retour de couches ?

On appelle retour de couches les premières règles, habituellement abondantes, qui suivent un accouchement. Si vous n’allaitez pas, votre retour de couches surviendra environ un mois et demi (6 à 8 semaines) après votre accouchement.

 

Quand survient le retour de couches en cas d’allaitement ?

Si vous allaitez, l’hormone qui favorise la lactation bloque l’ovulation et le retour de couches ne se produira qu’après la fin de l’allaitement. Cependant, si vous allaitez très longtemps, pendant plusieurs mois, il  peut y avoir un échappement du blocage de l’ovulation et les règles peuvent revenir : c’est pour cela qu’il est prudent de suivre une méthode contraceptive en suites de couches, même en cas d’allaitement.

 

Le « baby blues » est-il fréquent ?

On estime que près de la moitié des accouchées peuvent être plus ou moins concernées par un « baby blues », même celles qui semblaient les plus fortes. Cependant, si toutes les femmes peuvent être concernées, celles qui ont bien vécu leur grossesse, celles qui bénéficient d’un bon entourage affectif conjugal et familial et aussi de bonnes conditions matérielles d’assistance et de confort seront plus préservées. Dans la plupart des cas, les symptômes du « baby blues » s’estompent spontanément dans les deux ou trois semaines suivant l’accouchement.

 

Après un accouchement, une baisse ou une absence de libido est-elle fréquente ?

Oui et c’est bien compréhensible car les conditions sont peu propices à la sexualité. Le bébé accapare l’énergie et l’attention de la jeune accouchée qui peut avoir du mal à se reposer et à récupérer. Les raisons physiques de fatigue et d’inconfort sont nombreuses : la fatigue et l’anémie dues à la grossesse et l’accouchement, le manque de sommeil perturbé par l’alimentation et les soins à donner au bébé et ses pleurs, les soins et les douleurs de l’épisiotomie, d’éventuels troubles urinaires, les fréquentes difficultés de l’allaitement avec les seins douloureux, le bébé qui ne tête pas bien…Fort heureusement, passés les premiers mois suivant l’accouchement,  dans la majorité des cas et des couples, avec l’affection, la compréhension, et la complicité du conjoint, les problèmes s’estompent et le couple retrouve son équilibre.

 

Quelle est la contraception conseillée en suites de couches ?  

La plupart du temps, les jeunes accouchées quittent la maternité avec la prescription d’une micropilule progestative. Cette pilule exclusivement  progestative n’augmente pas le risque de phlébite et peut aussi être employées par les femmes qui allaitent car elle ne passe pas dans le lait maternel.

 

Si je n’allaite pas, pourquoi ne pas reprendre ma pilule habituelle classique estroprogestative en suites de couches ?

Dans le mois qui suit l’accouchement, le risque de phlébite est augmenté et la pilule estroprogestative pourrait encore l’accroître. Si vous n’allaitez pas, vous pourrez la reprendre à partir du retour de couches. Si vous allaitez, la pilule estroprogestative est déconseillée tant que durera l’allaitement car ces composants peuvent passer dans le lait maternel.

 

Une nouvelle grossesse peut-elle survenir pendant l’allaitement 

Après l’accouchement, l’hypophyse sécrète une hormone, la prolactine, qui va permettre la montée laiteuse et le maintien de la lactation pendant toute la durée de l’allaitement. Normalement, un taux élevé de prolactine bloque l’activité ovarienne et habituellement, les femmes qui allaitent restent en aménorrhée, même si l’allaitement dure plusieurs mois. Cependant, ce mécanisme de blocage peut connaître un échappement et on ne peut totalement exclure une ovulation ; même si c’est rare, il est donc prudent de suivre une contraception pendant l’allaitement.  

 

Quand peut-on poser un stérilet après un accouchement ?

Après un accouchement, il faudra attendre environ deux à trois mois que l'utérus ait repris sa taille et sa consistance normales avant d'envisager la pose d’un stérilet.

 

Quelle est la durée du congé post-natal ? 

La durée du congé post-natal légal est de 10 semaines. Le congé post-natal est de 18 semaines si vous avez déjà eu 2 enfants ou si vous attendez des jumeaux.

DERNIERS COMMENTAIRES

Pas de commentaire trouvé.