Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog santé de la femmeLa ménopause, késako ?

Santé de la femme

La ménopause, késako ?

[ Publié le 12 mars 2014 ]

img-blog-sante-femme-menopause

La ménopause, késako ?

La ménopause correspond au moment physiologique de la vie d'une femme où les ovaires cessent leur activité principale : la libération d'ovules et la production d'hormones (oestrogènes et progestérone). En moyenne, elle a lieu entre 50 et 52 ans.
La ménopause ne survient toutefois pas soudainement : elle est précédée d'une période, la périménopause, qui peut durer plusieurs années, pendant laquelle le fonctionnement des ovaires devient... "fantaisiste". Cela donne lieu à des perturbations du cycle (irrégularité, modification de l'abondance des règles). La ménopause est attestée lorsqu'une femme n'a plus eu de règles depuis un an.

 

Quels sont les troubles associés à la ménopause ?

A la ménopause, la carence d'hormones peut se traduire par un certain nombre de perturbations : bouffées de chaleur, troubles du sommeil, de l'humeur, sécheresse de la peau et des muqueuses (sécheresse vaginale), modification de la libido, du poids...
Après la ménopause, les femmes sont également plus sujettes aux maladies cardio-vasculaires et  à la fragilité osseuse (risque d'ostéoporose). 


Comment vivre sa ménopause sereinement ?

En ayant une bonne hygiène de vie

Une alimentation diversifiée et équilibrée, suffisamment riche en calcium, une bonne hydratation, et le maintien d'une activité physique régulière sont les premières mesures de prévention des risques cardio-vasculaires, de l'ostéoporose et de la lutte contre certains cancers.
A la ménopause, une femme doit également continuer à bénéficier d'un suivi médical et gynécologique régulier, afin de prévenir et dépister l'apparition d'éventuels troubles. Examen gynécologique annuel auprès d'un médecin ou d'une sage-femme, mammographie tous les deux ans à partir de 50 ans, frottis de dépistage tous les trois ans sont à réaliser !

 

En demandant conseil à son professionnel de santé

Si les troubles liés à la ménopause sont trop gênants, un traitement hormonal peut être prescrit par le médecin. Il s'agit alors d'apporter artificiellement les hormones (oestrogènes, progestérone) normalement fabriquées par les ovaires. Ces traitements peuvent prendre différentes formes (comprimés, patch, gels...).
Leur prescritpion fait l'objet d'une attention rigoureuse portée à la situation médicale et aux antécédents de la femme, afin de mesurer la balance entre les bénéfices et les risques d'un tel traitement : les antécédents et risques cardio-vasculaires et de cancer du sein sont ainsi évalués et expliqués par le médecin.
Dans tous les cas, ces traitements sont prescrits sur durée limitée (moins de cinq ans) et nécessitent un suivi médical au minimum annuel*.

 

Si un traitement hormonal n'est pas envisageable, d'autres traitements pourront être prescrits. La femme peut également demander conseil pour une orientation homéopathique. Il faut préciser qu'actuellement, l'utilisation de phytoestrogènes n'est pas recommandée par les autorités de santé, en l'absence de preuves concernant leur efficacité et leurs risques*.

 

Réference :

* ANAES, AFSSAPS. Traitements hormonaux substitutifs de la ménopause. Rapport d'orientation. 11 mai 2004.

Disponible en ligne sur le site de la HAS

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Peur de prendre du poids avec la ménopause ?

Nos diététiciennes vous conseillent.

En savoir plus

DERNIERS COMMENTAIRES

Nathaliehenon - le 03/05/2017 dans "La contraception d'urgence - la "pilule du lendema..."
Bonjour, Je crée ce post pour poser une questions qui me tracasse bcp : est-ce que la pilule du lendemain