Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog ma santé au quotidienTatouage : conseils à suivre avant, pendant et après

Ma santé au quotidien

Tatouage : conseils à suivre avant, pendant et après

[ Publié le 17 mai 2017 ]

precautions-tatouages

Régulièrement, des patients fraîchement tatoués viennent acheter du Bepanthen® à la pharmacie. Le plus souvent, c'est sur consigne de leur tatoueur. La pommade permet en effet d'améliorer la cicatrisation de la peau au niveau du tatouage.

Pour la plupart, ils sont  fiers de me montrer la nouvelle œuvre d'art dessinée sur leur corps : c'est ainsi que j'ai vu des dragons, des fleurs, des symboles chinois, des oiseaux, etc.

Dans l'ensemble, ils étaient plutôt bien réussis et relativement bien tolérés.

 

Sauf une fois. Ma patiente exhiba un énorme et affreux Pokémon, aux traits grossiers, placé sous son aisselle. Le dessin était laid. De plus, elle ne le tolérait pas bien. La peau était rouge, enflammée, les ganglions étaient gonflés. C'était le pire tatouage que j'avais vu.

 

Le tatouage est un phénomène de mode. 14 % des français seraient tatoués.

Cependant il ne faut pas oublier qu'un tatouage est une effraction de la peau, dans laquelle on introduit de façon permanente des colorants, donc des « corps étrangers » : il y a donc des risques.

 

Se faire tatouer est donc une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Voici quelques conseils à suivre avant, pendant et après votre séance chez le tatoueur.

 

Réfléchissez avant de vous faire tatouer

  • Pas de tatouage sur un coup de tête : votre décision doit être mûrement réfléchie.
  • Ni tatouage chez les mineurs, ni chez les femmes enceintes.
  • Le choix du motif doit être pesé : vous le garderez votre corps pour toute votre vie.
  • Choisissez bien l’endroit à tatouer : pas sur les paumes de mains, les plantes de pied, le sexe, les yeux, le visage etc.
  • Le studio de tatouage doit être irréprochable en matière d'hygiène et d’asepsie.
  • Il faut avoir à l'esprit qu’il existe des complications cutanées : eczéma, allergie, infection, etc.
  • Un tatouage est déconseillé si vous présentez de nombreux grains de beauté, des tâches de rousseur, du psoriasis, du vitiligo ou une peau lésée.
  • Un tatouage est destiné à être permanent. C'est pour la vie. Or il est fréquent que l'on regrette d'avoir fait un tatouage.
  • Le retrait d'un tatouage au laser est long, coûteux, souvent douloureux, et peut être à l'origine de complications cicatricielles.
  • Un possible lien entre tatouage et cancer est à l'étude à ce jour.

 

Reaction allergique : complication la plus fréquente après un tatouage

Démangeaisons, rougeurs, gonflements, lésions : ce sont peut-être les signes d’une allergie aux encres de votre tatouage.
Elle apparaît de quelques jours à plusieurs semaines après un tatouage, suite à une exposition solaire ou pas. Elle touche souvent une couleur d'encre en particulier.

 

Consultez votre médecin généraliste ou un dermatologue sans attendre.

 

Le traitement est à base de corticoïdes, mais cela ne suffit pas toujours. Il faut alors retirer le tatouage.
Les substances utilisées par le tatoueur sont souvent difficiles à identifier, ce qui complique la tâche pour le médecin.

 

Cas particulier du henné : le naturel et le faux-naturel

Le henné d'origine naturelle, éphémère, de coloration marron, rouge-orangé est peu responsable d'allergie. Il est bien toléré. Il est utilisé dans de nombreux pays depuis des siècles.

Par contre le henné noir, auquel on a ajouté du PPD (Paraphenylènediasmine), est plus foncé et plus permanent. Il est aussi hautement allergisant. Il est souvent proposé sur les plages et les marchés. Son caractère « temporaire » donne une fausse impression de sécurité au consommateur.

 

Le henné noir (avec PPD) est à l'origine d'allergies graves, et de sensibilisation définitive au PPD. On retrouve cette molécule entre autre dans de nombreux shampoings colorants pour les cheveux.

 

Effacer un tatouage

Ce n'est pas un acte facile. Il doit donc être pratiqué par un médecin spécialiste, qui pratique soit une exérèse (intervention chirurgicale consistant à ôter la peau), soit un retrait au laser.

 

Enlever un tatouage est souvent douloureux, coûteux, long et peut être à l'origine de complications cicatricielles.

 

Vous venez de vous faire tatouer : voici quelques recommandations à suivre

  • Lavez-vous les mains à l'eau et au savon avant de procéder aux soins de votre tatouage.
  • Gardez le pansement posé par le tatoueur au maximum 24 heures après l'acte. S'il colle au moment de le retirer, humidifiez-le pour l’ôter en douceur.
  • Nettoyez une fois par jour le tatouage à l'eau et au savon doux, essuyez en tapotant avec une compresse ou une serviette propre.
  • Pendant une dizaine de jours, appliquez la pommade cicatrisante préconisée (Bepanthen®, Cicatryl®, ou Cicaplast b5®) deux fois à trois par jour. Massez délicatement, essuyez l'excès de crème.
  • Préférez des vêtements larges en coton.
  • N'arrachez pas les croûtes, les peaux  mortes, ne grattez pas.
  • Pas de bain prolongé, de piscine, de hammam, de bain de mer jusqu'à cicatrisation.
  • Pas d'exposition au soleil dans les 3 mois qui suivent l'acte. Par la suite, protégez à vie la couleur de votre tatouage avec une crème solaire si vous devez vous exposer.
  • Surveillez l'aspect de la peau. En cas de doute, montrez votre tatouage à un professionnel de santé.

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

ECHANGER

DERNIERS COMMENTAIRES

Calmette - le 05/05/2017 dans "Quand les médicaments sont absents des pharmacies"
Nouvelle grave pénurie annoncée de BCG intravésical Depuis 2012 on connait la pénurie d’un médicament qui est le