Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Ma santé au quotidien

Le zentangle

[ Publié le 5 juillet 2017 ]

zentangle-coloriage

Coloriages et mandalas vous lassent, alors découvrez l’art des dessins anti-stress avec le zentangle !

 

Voici donc la nouvelle mode pour évacuer son stress et faire un peu le vide tout en favorisant une activité, pour tous ceux qui ne savent pas rester sans rien faire.

 



La zen-attitude avec le zentangle

Un papier un peu épais de type feuille à dessin, de la taille d’un A4 coupé en 2 ou même en 4, un crayon noir, fin, ou un feutre, un stylo, un stylo-plume, etc. et quoi qu’il en soit, pas de gomme ou de blanco, car l’erreur n’existe pas. C’est le premier principe du zentangle : effacer ou corriger le moindre trait est banni. L’art réside en un laisser aller dans un gribouillage « organisé ».

 

Ce gribouillage, que certains exercent pendant une conversation téléphonique ou lors d’une réunion, consiste à dessiner machinalement, de manière distraite. Cette activité presque inconsciente aurait des vertus cachées : elle améliorerait l’apprentissage, l’écoute, l’attention, la lucidité, la créativité et possèderait même des qualités thérapeutiques apaisantes aujourd’hui utilisées.

De là l’idée de provoquer ce vagabondage à la fois mental et corporel avec le zentangle !

 

Aucune condition préalable, comme savoir dessiner, n’est requise. Muni de votre crayon et d’un papier, vous répétez le même motif, inventé ou à partir de modèles, jusqu’à remplir avec application un carré que vous aurez préalablement dessiné. Et chaque carré contient un motif différent. Il semble que 9x9 cm soit dans les normes mais là encore, c’est votre liberté qui prévaut. Se donner un cadre permet de structurer son dessin et d’obtenir une harmonie. Et il peut être étonnant de constater à quel point quelques traits sans grand art peuvent donner un résultat esthétique. Mais là n’est pas l’essentiel.

 

Zentangle et sérénité

Effectivement, cette activité semble efficace pour améliorer votre attention, votre concentration, jusqu’à arriver à un sentiment de sérénité. Une sorte de lâcher-prise favorisé par le mouvement de la main, l’application portée à la construction du dessin et au remplissage des carrés, sans se soucier de la justesse du trait.

A cela s’ajoute la satisfaction de voir progressivement mais en peu de temps parfois, un ensemble plaisant et tout à fait personnel et unique.

De plus, cette saine occupation pourrait bien booster votre créativité ! Et puis voilà également une autre manière de prendre un moment à soi.

 

Bien sûr il existe des modèles de motifs et toute une série de conseils se trouve sur internet, mais finalement pourquoi ne pas laisser la spontanéité guider votre main, soutenue par l’inspiration du moment, à la découverte de vos propres traits, sans jugement, sans a priori.

 

Tiens « sans jugement, sans a priori », voilà bien une suggestion que nous glissons très régulièrement dans nos propos lors de nos séances de sophrologie !

 

Alors laissez-vous surprendre par cette récréation graphique, seul(e), pour se retrouver, ou en famille, pour un moment de simple partage.

DERNIERS COMMENTAIRES

alassalle - le 04/08/2017 dans "Apprendre à contrôler sa peur de l'avion"
J'avais jamais fais la différence entre peur et phobie, c'est bon à savoir ! J'avais découvert les racines de la peur
poplie - le 03/08/2017 dans "Rhinite allergique et rhume des foins : conseils p..."
Bonjour, Quelles sont vos sources concernant l'efficacité des antihistaminiques H1 le matin? Car
Calmette - le 05/05/2017 dans "Quand les médicaments sont absents des pharmacies"
Nouvelle grave pénurie annoncée de BCG intravésical Depuis 2012 on connait la pénurie d’un médicament qui est le