Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog ma santé au quotidienLe patient de la semaine : les conjoints

Ma santé au quotidien

Le patient de la semaine : les conjoints

[ Publié le 28 janvier 2015 ]

patient-conjoint-aidant-260115

Pas de patient de la semaine, aujourd’hui, mais plutôt l’époux ou l’épouse du patient de la semaine.  Ce sont eux que je vois à la pharmacie ; en effet, celui qui est en meilleure santé vient chercher le traitement du plus malade des deux… Souvent, dans un couple, je n’en connais qu’un : l’autre peut être hospitalisé, alité, handicapé, ou fatigué par la maladie ou les traitements.

 





Je rencontre des épouses :

                Je rencontre cette femme  qui, de scanner en IRM, à coup de produits de contraste, est de plus en plus inquiète devant la noirceur du tableau de la maladie de son époux. Elle se confie à la pharmacie, pour pouvoir mieux se taire devant son mari : « Pour ne pas l’inquiéter… » dit-elle.

                Je rencontre cette épouse adorable qui s’occupe de son mari devenu hémiplégique suite à un AVC il y a 10 ans déjà. Pendant sa consultation chez son médecin, elle oublie de parler de son diabète à elle, pour ne parler que de ses soucis à lui…

                Je rencontre cette ancienne infirmière qui veut tout faire elle-même pour son époux alité, souffrant d’escarres. Elle s’épuise, souffre de son dos usé par les années et l’arthrose, et refuse l’aide d’une autre infirmière sous prétexte « que son mari ne supporte qu’elle ». Mais lui a-t-elle dit à quel point elle était fatiguée ?

                Je rencontre cette femme encore très belle, toujours élégante, qui augmente sa quantité d’anxiolytiques et d’antidépresseurs. Elle se rend bien compte que son mari perd de plus en plus la tête. Pourquoi lui raconter qu’elle est préoccupée, demain, il aura oublié…

                Je rencontre cette mère de famille qui s’inquiète du cœur malade de son mari, mais aussi de leurs finances depuis que celui-ci ne travaille plus. Elle me dit « Cà, ce n’est pas grave, l’important c’est qu’il se repose… »

 

Je rencontre des époux également :

Plus discret sur leur vie privé, ou leur sentiment, la phrase qui revient souvent dans leur bouche quand il parle de leur femme est la suivante : « Elle est courageuse. », ou bien « Elle souffre.». Ensuite, nous bavardons à propos de leur jardin, de la corvée de bois, ou du mauvais temps pour ne pas aborder des sujets plus intimes. Cela fait du bien aussi pour un temps d’oublier la maladie…

 

Une maladie grave ou chronique est une épreuve : pour le malade, le conjoint, le couple.

Il est normal d’être inquiet, d’avoir peur, de la peine, d’être en colère, de ressentir de l’injustice, d’être fatigué, épuisé…Mais, vivre à deux ces moments difficiles peut déboucher sur de véritables trésors de sentiments… C’est le cas de tous ces patients cités précédemment, j’ai toujours ressenti beaucoup d’amour et d’affection dans leur témoignage.

 

Votre conjoint est malade : quelques conseils pour vous aider :

  • Avoir une vraie communication : dialoguer, parler à son partenaire de ce que l’on ressent.
  • Savoir l’écouter.
  • Etre tendre (un bras, une épaule, une caresse, un mot doux). Pour la sexualité c’est plus compliqué (les douleurs, la fatigue, les effets secondaires des médicaments, l’image du corps, les angoisses mettent parfois de côté les relations intimes).
  • Savoir s’organiser. La maladie a ses rythmes, ses contraintes.
  • Essayer de comprendre la déprime, les sautes d’humeur, les colères de son partenaire, qui est lui-même angoissé.
  • Ne pas surprotéger le malade.
  • Laisser le s’assumer dans la mesure de ses capacités et en fonction de l’évolution de la maladie.
  • Savoir se faire aider. Par la famille, des amis, un infirmier, une aide-ménagère.
  • Reconnaître ses limites.
  • Communiquer avec son médecin, au cours d’un rendez-vous de préférence, en ayant éventuellement noté auparavant ses questions sur un papier pour ne rien oublier.
  • Se confier à une tierce personne qui vous comprend et vous soutient. Parfois, on ne peut pas tout dire au conjoint. Il peut s’agir d’un proche ou d’un professionnel.
  • Prendre soin de soi. En effet, s’occuper du conjoint malade pendant de longs mois fait puiser dans les réserves du corps, c’est pourquoi il faut essayer de bien dormir, garder une bonne alimentation, évacuer le stress en pratiquant une activité physique, ou en s’aérant l’esprit avec des loisirs, des amis… afin de revenir plus fort et affronter à deux la maladie. 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

DERNIERS COMMENTAIRES

alassalle - le 04/08/2017 dans "Apprendre à contrôler sa peur de l'avion"
J'avais jamais fais la différence entre peur et phobie, c'est bon à savoir ! J'avais découvert les racines de la peur
poplie - le 03/08/2017 dans "Rhinite allergique et rhume des foins : conseils p..."
Bonjour, Quelles sont vos sources concernant l'efficacité des antihistaminiques H1 le matin? Car
Calmette - le 05/05/2017 dans "Quand les médicaments sont absents des pharmacies"
Nouvelle grave pénurie annoncée de BCG intravésical Depuis 2012 on connait la pénurie d’un médicament qui est le