Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog ma santé au quotidienLe patient de la semaine : la grippe

Ma santé au quotidien

Le patient de la semaine : la grippe

[ Publié le 10 février 2016 ]

patient-grippe

C'est mon cinquième patient de la journée avec le même type d'ordonnance : paracétamol, ibuprofène, vitamine C. C'est la grippe. L'épidémie est arrivée ici aussi… Mon patient de la semaine n'est pas en grande forme, il frissonne, a mal partout et ne rêve que d'une chose: rester au lit!

 

La grippe est une infection virale respiratoire aiguë qui réapparaît chaque hiver (parfois dès l'automne), avec plus ou moins de personnes touchées en fonction des années. Au-delà de 168 cas pour 100000 habitants, on parle d'épidémie. La grippe fait le tour du monde et revient chaque année dans notre hémisphère. On peut dire qu' « elle suit les hivers autour du monde », le virus de la grippe préférant le temps froid et humide, et craignant la dessiccation.

 

La grippe, un virus en constante évolution :

La grippe est d'origine virale. Le nom du virus est le Myxovirus influenza, il en existe trois grands types A, B, et C. Ce virus mute très facilement (c'est-à-dire qu'il se transforme un petit peu spontanément). C'est pourquoi le virus de la grippe n'est pas tout à fait le même chaque année. Donc pour avoir un vaccin efficace, on envisage quelle souche est le plus susceptible d'arriver dans l'hémisphère nord en étudiant la grippe présente dans l'hémisphère sud, et on lance la fabrication en fonction de cette supposition. Il faut donc se vacciner chaque année.

 

La grippe, contagieuse ?

Oui, la grippe est très contagieuse. La contagiosité débute la veille de l'apparition des symptômes et persiste pendant 7 jours. La contamination se fait par l'intermédiaire de micro gouttelettes excrétées par des sujets infectés lors de la parole, de la toux ou d'éternuements.

 

Les symptômes de la grippe :

L'incubation est courte, 2 jours en moyenne. Le début est brutal.

Il y a de la fièvre ( jusqu'à 40°C), de la fatigue, des maux de tête,  des douleurs musculaires type courbatures. On peut également observer une pharyngite, des larmoiements et de la toux. La guérison est obtenue en moins de 8 jours mais la fatigue et la toux peuvent persister encore.

La grippe est malheureusement très souvent responsable de complications, voire de décès dans certaines populations à risque. C'est pourquoi il est important que ces personnes soient vaccinées.

Traitement :

A retenir : « Restez chez vous, reposez-vous, buvez régulièrement».

Les traitements de la grippe sont principalement symptomatiques :

  • Les antipyrétiques/ antalgiques pour diminuer la fièvre, et les douleurs:

On privilégiera le paracétamol. 

Le paracétamol est réparti en 4 prises journalières, idéalement toutes les 6 heures, au minimum un intervalle de 4 heures devra être respecté (Attention à ne jamais dépasser 4 prises par jour et à utiliser une galénique adapté au poids et à l'âge du malade).

Si la fièvre est très élevée ou mal tolérée : on pourra compléter avec de l'ibuprofène, à répartir en 3 prises, en alternance avec le paracétamol, et à prendre de préférence au moment d'un repas ou d'une collation (les anti-inflammatoires sont irritants pour l'estomac). 

Attention, l'ibuprofène présente des contre-indications, demandez conseil à votre pharmacien, qui vous dira, en fonction de vos traitements et de vos pathologies, si vous pouvez l'utiliser.

 

Ne pas cumuler aspirine et ibuprofène, ils sont tous les deux ulcérogènes (=irritants pour l'estomac).

De plus, ne pas trop se couvrir.

  • S'hydrater :

Boire 1l et demi d'eau, ou des boissons légèrement sucrées (tisane, thé). En effet, la fièvre élevée  entraîne des déperditions en eau.

 

  • Le repos :

la grippe est éprouvante, le meilleur traitement reste le repos au domicile. Ce n'est pas toujours réalisable.

 

  • Les antitussifs :

En général, on évite de bloquer la toux qui est un phénomène de défense de l'organisme. Vous pouvez pour vous apaiser sucer des bonbons au miel, ou des pastilles, boire des tisanes sucrées au miel. Si la toux vous épuise, parlez en à votre médecin, en fonction de votre toux, il vous prescrira éventuellement un antitussif pour la nuit.

 

  • Les anti-viraux :

Pour que ces nouveaux traitements spécifiques de la grippe soient efficaces, il faut les prendre dès le début des symptômes. Il diminue la multiplication virale au niveau des poumons, et ne sont efficaces que s'ils sont pris dans les 48 premières heures.

L'amantadine est actif exclusivement sur les virus A. L'oseltamivir et le zanamivir  sont actifs sur les virus A et B. Dans la pratique, je les vois peu prescrits, essentiellement chez des sujets particulièrement fragiles, ou dans des situations atypiques.

 

  • Les autres traitements naturels :

Sans risque, on pourra compléter avec de l'homéopathie, de la vitamine C sous forme synthétique ou naturelle à prendre le matin de préférence pour ne pas perturber le sommeil…

 

La grippe est un virus, il n'y a pas besoin de traitement antibiotique. L'antibiotique est inefficace sur les virus. Par contre, dans certaines situations (suspicion de surinfection bronchique, patient asthmatique…), le médecin pourra éventuellement prescrire un antibiotique s'il le juge nécessaire.

 

La grippe est extrêmement contagieuse. Il faut protéger ses proches, en particulier s'il s'agit de nouveaux-nés, de femmes enceintes, de personnes âgées ou de personnes souffrant de pathologies chroniques cardiaques ou pulmonaires, immunodéprimés ou diabétiques..

Quelques recommandations :

  • s'isoler, idéalement dormir dans une autre pièce, garder une distance d'un mètre quand c'est possible.
  • Limiter les contacts physiques, éviter les bisous.
  • utiliser des mouchoirs jetables, les jeter après chaque utilisation dans  la poubelle munie d'un sac plastique.
  • Se laver les mains à l'eau et au savon plusieurs fois par jour, après chaque mouchage ; à défaut utiliser une solution hydro-alcoolique.
  • Eternuer dans un mouchoir, se laver les mains immédiatement après.
  • Couvrir votre bouche d'un mouchoir quand vous tousser, le jeter et se laver les mains ; à défaut tousser dans le pli de votre coude et non dans vos mains. Vous éviterez ainsi de contaminer ce qui vous entoure (clavier, poignées de portes, jouets...).
  • Porter un masque (surtout en cas de contacts avec des personnes fragiles). Ils sont disponibles en pharmacie.
  • aérer la pièce plusieurs fois par jour.


La meilleure prévention : se vacciner.

Je parle du vrai vaccin (en injection sous-cutanée), et non des dilutions homéopathiques de la souche du vaccin qui ne sont pas un véritable vaccin d'un point de vue scientifique.

Le vaccin est composé de 3 souches (les plus susceptibles d'arriver avec l'épidémie saisonnière). Il contient des virus de la grippe « tué » (inactivé, fragmenté…), et ne peut donner la grippe. L'injection est indolore, il peut y avoir une petite gêne ou douleur légère au point d'injection le lendemain, éventuellement un pic fébrile avec un léger syndrome grippal, mais rien à voir avec la « vraie » grippe.

Se vacciner, c'est vous protéger vous, mais également protéger les gens que vous aimez

Cette année, il n'est pas encore trop tard pour se vacciner, l'épidémie n'est pas encore à son pic dans toute la France. 

Certaines populations en ne se vaccinant pas, se mettent en danger : les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes, mais aussi ceux souffrant de maladies chroniques respiratoires, cardiaques, ou de diabète…

 

Le vaccin est efficace à 80 % chez un adulte en bonne santé.

Cas particulier de l'an dernier, les souches inclues dans le vaccin n'étaient pas tout à fait les mêmes que celles en circulation. Et le vaccin était donc moins efficace. Les productions de vaccins étant lancées environ 9 mois avant le début de l'arrivée de la grippe saisonnière, il peut arriver que le virus mute pendant ce laps de temps et rende le vaccin moins efficace. Heureusement ces conditions restent exceptionnelles. Donc le meilleur conseil à suivre pour ne pas avoir la grippe reste se vacciner, idéalement aux alentours du mois d'octobre.

 

 

 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

DERNIERS COMMENTAIRES

alassalle - le 04/08/2017 dans "Apprendre à contrôler sa peur de l'avion"
J'avais jamais fais la différence entre peur et phobie, c'est bon à savoir ! J'avais découvert les racines de la peur
poplie - le 03/08/2017 dans "Rhinite allergique et rhume des foins : conseils p..."
Bonjour, Quelles sont vos sources concernant l'efficacité des antihistaminiques H1 le matin? Car
Calmette - le 05/05/2017 dans "Quand les médicaments sont absents des pharmacies"
Nouvelle grave pénurie annoncée de BCG intravésical Depuis 2012 on connait la pénurie d’un médicament qui est le