Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog ma santé au quotidienDiarrhée et gastroentérite : ce qu'il faut savoir avant de prendre du lopéramide

Ma santé au quotidien

Diarrhée et gastroentérite : ce qu'il faut savoir avant de prendre du lopéramide

[ Publié le 15 juin 2017 ]

diarrhee-gastroenterite-loperamide-blog-souraud-150617

La diarrhée, la courante, la gastro, la cagarelle, la chiasse, la dysenterie, la colique, etc. : que de mots pour décrire des selles trop fréquentes et trop liquides !

C'est une plainte fréquente à la pharmacie. Mais la victime aujourd'hui est une personne de ma famille.

Je l'interroge, je la questionne. Aucun signe de gravité, aucune contre-indication, mais un rendez-vous important dans deux heures. Ce qui n'est pas très confortable quand on a déjà eu plus de trois selles liquides dans la matinée.

 

Allez ! Plan de bataille anti-diarrhée à la maison :

  • cuire le riz,
  • s’hydrater,
  • avaler deux gélules de lopéramide 2 mg. (dénomination commune internationale ou DCI, que tout le monde connait mieux sous le nom d’une marque commerciale : Imodium©),
  • ordonner de laver les mains à l'eau et au savon.

 

Mais vous n'avez peut-être pas de pharmacienne sous le coude à votre domicile ? Donc voici tout ce que les adultes en bonne santé doivent savoir sur le lopéramide : qui peut en prendre ou pas, comment, quels conseils y associer pour une meilleure efficacité etc.

Attention : ce billet ne concerne ni les nourrissons, ni les enfants, ni les femmes enceintes, ni les femmes allaitantes, ni les personnes âgées, pour qui il faut demander l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien.

Le lopéramide, qu'est-ce que c'est ?

C'est un traitement de la diarrhée :

  • aiguë,
  • passagère,
  • de courte durée.

Pour être efficace, le lopéramide doit être accompagné de mesures diététiques, en veillant particulièrement à la réhydratation.
En effet,le plus grand danger de la diarrhée est la déshydratation. Alors buvez !

Face à des signes de déshydratation et des signes de gravité : consultez un médecin.

Le lopéramide existe sous forme de gélules, de capsules ou de lyocs (forme linguale).

Il peut être délivré sans ordonnance aux adultes et aux enfants de plus de 15 ans en respectant certaines recommandations.

Son effet est rapide (moins 2 heures) et durable.

 

Le mode d'action du lopéramide

Le lopéramide est un agoniste opioïde agissant sur les récepteurs gastro-intestinaux. Il ne passe quasiment pas au niveau du système nerveux central à dose thérapeutique. Ce qui limite ses effets secondaires.

  • Il est anti-sécrétoire. L'eau et les électrolytes sont réabsorbés par la muqueuse intestinale.
  • Il ralentit le péristaltisme intestinal. Il freine les mouvements, les contractions de l'intestin en agissant sur les muscles de l'intestin.

 

Quelles sont les contre-indications du lopéramide ?

En réduisant le péristaltisme, le lopéramide favorise la stase intestinale qui peut empirer une situation déjà critique (infection, colite pseudomembraneuse sous antibio, obstruction intestinale…).

C'est pourquoi il ne faut jamais prendre de lopéramide si :

  • vous avez du sang dans les selles,
  • vous avez de la fièvre,
  • vous avez pris récemment ou prenez un traitement antibiotique,
  • vous faites une poussée de rectocolite hémorragique,
  • vous avez une insuffisance hépatique, un risque de rétention urinaire,
  • vous utilisez des laxatifs de lest (Spagulax©, Transilane©, Psyllium©, etc.)

 

La posologie du lopéramide

▪ Prendre 2 gélules lors de la première prise.

▪ Puis prendre une gélule supplémentaire à chaque selle non moulée.

 

Les précautions à prendre :

▪ Ne jamais dépasser 8 gélules par jour (adulte, enfant plus de 15 ans).

▪ Ne pas dépasser 2 jours de traitement sans avis médical.

Dès que la selle est moulée, stopper le traitement au risque d'être constipé. Ne jamais dépasser la dose maximale journalière : en cas de surdosage, il y a un risque de dépression du système nerveux central !

 

Le lopéramide a-t-il des effets secondaires ?

On constate peu d’effets secondaires dus au lopéramide aux doses thérapeutiques. Il s’agit surtout de : constipation, douleurs abdominales, ballonnements, asthénie etc

 

Attention aux conducteurs de véhicules ou aux utilisateurs de machines, le lopéramide peut entraîner une légère somnolence.

 

Règle diététique n°1 : se réhydrater (j’insiste !)

Buvez environ 2 litres de liquide par 24 h et par petites gorgées : de l'eau, du bouillon salé, des tisanes sucrées, des eaux gazeuses, des sodas (pas lights et dégazés au préalable en agitant une cuillère dans le verre).

 

Règle diététique n° 2 : adapter son alimentation

Il faut réintroduire progressivement l’alimentation, en la fractionnant en de nombreuses prises tout au long de la journée.

 

Les aliments à privilégier en cas de diarrhée ou de gastroentérite : le riz, les carottes cuites, les pâtes, les compotes, les bananes mûres, les viandes blanches, le jambon. Les aliments à éviter : les laitages, les crudités, les fruits crus.

 

 

Les autres traitements anti-diarrhéiques

Disponibles en pharmacie sans ordonnance :

  • les absorbants type diosmectite (Smecta©) qui épaississent les selles : pour les diarrhées légères, à prendre à distance des autres médicaments ;
  • les probiotiques à base de levures (Ultralevure© est le plus anciennement connu) ou de flore microbienne, qui rétablissent une bonne flore intestinale et limitent ainsi la prolifération d'agents pathogènes ;
  • le nifuroxazide, dont l’intérêt est discuté.

Le racécadotril (connu sous son nom commercial :Tiorfan©) est un antisecrétoire comme le lopéramide, mais il présente l'avantage de ne pas entraîner de ralentissement du transit. Il est délivré uniquement sur prescription médicale.

 

Pour en savoir plus :

Attention : la recommandation de la vaccination contre le rotavirus n'est plus d'actualité au vu des derniers éléments de la balance bénéfice-risque.

 

 

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

DERNIERS COMMENTAIRES

Séverine Souraud - le 14/10/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Merci pour cette information. je ne connaissais pas le SF2h. Il est vrai que l'officine est bien loin du milieu
annelyse - le 11/10/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Les recommandations sur la toilette pré opératoire de la sf2h indique qu'on ne peut pas recommandé préférentiellement
Séverine Souraud - le 25/09/2017 dans "Rhinite allergique et rhume des foins : conseils p..."
Je n'ai malheureusement pas d'étude comparant la prise d'antihistaminique le matin versus le soir. Je n'ai peut-être
alassalle - le 04/08/2017 dans "Apprendre à contrôler sa peur de l'avion"
J'avais jamais fais la différence entre peur et phobie, c'est bon à savoir ! J'avais découvert les racines de la peur