Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog ma santé au quotidienBruit de cours : en quête scolaire

Ma santé au quotidien

Bruit de cours : en quête scolaire

[ Publié le 9 juin 2016 ]

quete-scolaire-enfance

Infirmière, enseignants, personnel de direction, conseillère principale d'éducation (CPE),  médiatrice et personnels de service : nous sommes toujours en lien pour échanger au sujet des collégiens. Cela peut être sur leurs difficultés scolaires, psychologiques, comportementales et parfois sur leur attitude exemplaire. On ne le fait pas assez  sur ce dernier point…et comme le dit le Principal du collège "un élève qui va bien c'est un élève dont on n'entend pas parler."

 



Aujourd'hui c'est la CPE qui vient me parler de Mathieu. C'est un élève qui vient d'avoir un comportement inacceptable envers son professeur. En effet suite à son bavardage incessant et plusieurs remarques sur son attitude dissipée, Mathieu a refusé de lui donner son carnet, a fait preuve d'agressivité accompagnée de paroles irrespectueuses. Depuis quelques temps son comportement change, ses résultats scolaires sont en chute libre et son attitude fait parler de lui en salle des professeurs.

 

Il est envoyé dans le bureau de la CPE, avec qui il refuse de parler. Aussi celle-ci me demande de le rencontrer.

 

Je reçois cet élève en classe de troisième à l'allure goguenarde, un sourire narquois sur les lèvres, pas vraiment disposé à un entretien mais qui a toutefois accepté de venir dans mon bureau, ce qui est déjà positif.

 

Je précise tout cela car il nous est arrivé devant le comportement rebelle de certains élèves, en rejet de toute autorité, de ne pas pouvoir entamer de dialogue ni les calmer ni leur faire entendre raison. De tels comportements trouvent souvent leur source dans une grande souffrance personnelle. J'en parlerais dans un autre sujet.

 

Je fais donc entrer Mathieu et lui propose de s'assoir sur la chaise face à mon bureau. Il s'y avachit provocateur. Je lui propose de se tenir correctement.

 

Il daigne se redresser.

- Sais-tu pourquoi tu es là?

- Non.

 

Bien sur il ne fait pas le lien entre son entretien avec la CPE et le fait qu'elle lui demande de venir me voir….

 

Donc je le lui précise tout en expliquant que dans mon bureau se gèrent des situations autres que pédagogiques (quoi que…) ou des sanctions. Que je suis là pour contribuer au bien être et à la réussite scolaire des élèves. Que je suis soumise au secret médical et que si je devais parler de notre conversation ce serait avec son accord.

 

Après avoir dit tout cela je lui demande de m'expliquer son comportement.

 

- Cette prof est énervante et j'en ai marre de leur autorité à tous, on ne peut rien faire en classe.
Bien sûr il ne s'est pas exprimé d'emblée dans ce style de langage mais je lui ai demandé d'utilisé un "langage soutenu", terme que les ados comprennent très bien.

 

- Essaye d'imaginer ce que cela peut donner si vous faites tous pareil. Un enseignant ne peut assurer son cours dans l'indiscipline d'une classe et vous encore moins le comprendre. Mais au final c'est vous qui en subissez les conséquences.

Tu peux me dire quel est ton niveau scolaire?

 

- Faible.

 

- Que fais-tu en rentrant chez toi après les cours?

 

- Je regarde la télévision et ensuite je vais voir mes copains.

 

Plus il me parle plus il se recroqueville sur sa chaise en baisant la tête et en triturant ses doigts.

 

- Tes parents te soutiennent dans tes projets?

 

- Oui comme pour mon frère ainé. Mes parents n'ont  pas fait d'études mais ils veulent qu'on réussisse. Je voudrais faire une école de commerce.

 

- Puis-je être franche avec toi?

 

Il lève ses yeux, sans relever la tête et me répond par un haussement de sourcils.

 

- Si tu continues dans cette voie tu as peu chance de faire ces études. Il est temps que tu te réveilles et que tu te prennes en main .Ton avenir scolaire c'est toi qui te le construis et c'est maintenant. Ta vie doit être un équilibre entre les efforts que tu dois faire pour travailler dans le sens de réussir des études et te faire plaisir.

Si tu es d'accord nous allons revoir ensemble comment tu peux t'organiser pour y arriver. Je te parlerais aussi de ton attitude staturale et de ta confiance en toi.

 

Au moment où je dis cela sa tête est tellement fléchie sur sa poitrine que je ne distingue plus son visage…

 

- Es-tu prêt à m'écouter?

 

Il se redresse plus réceptif

 

- Tu as des capacités mais tu ne travailles pas. Je pense que tu as un grand manque de confiance en toi et cela n'aide pas dans l'apprentissage. Les raisons trouvent leur source dans ton histoire et ta colère aussi. Il faudrait travailler sur cela avec un professionnel. Je te donnerais les coordonnées de diverses personnes spécialisées dans ce domaine.

Pour le travail et le comportement c'est à toi de les gérer. Mais il faut que tu le veuilles. Es tu prêt à faire des efforts ?

 

- euh….oui.

 

- Sais tu que 70% d'un cours à ton niveau se retient pendant le cours? Tu te rends compte de l'économie de travail que cela représente ? Tu as tout intérêt à rester concentré en classe, tu ne crois pas ?

 

Nous avons regardé ensemble son emploi du temps, réfléchi sur le nombre d'heure de travail qu'il peut  faire à la maison ainsi que sur la répartition travail-plaisir. Au fur et à mesure il a redressé ses épaules et s'est montré plus impliqué. Nous avons reparlé de son attitude en classe et il se dit prêt à y faire attention. Il est d'accord pour que j'en parle à l'équipe pédagogique. Je vais faire un email destiné à tous ses enseignants et en copie aux autres membres du personnel pour expliquer ses nouvelles résolutions et leur demander de l'encourager.

 

Puis je lui propose de venir me voir chaque semaine pour faire le point, et il est toujours d'accord.

 

Mais avant tout il doit s'excuser auprès de l'enseignante. Il est réticent mais c'est son premier exercice de sa nouvelle quête.

 

Au final il est ressorti de mon bureau la tête haute.

 

Dans les semaines qui ont suivi il est revenu presque régulièrement me dire où il en était et ses professeurs ont été agréablement surpris par ses efforts.

 

Pourvu que tout cela dure…

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

DERNIERS COMMENTAIRES

Séverine Souraud - le 07/12/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Bonjour, Malheureusement les médicaments manquants en officine sont devenus notre quotidien, et l'on en ignore le plus
beru40 - le 05/12/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Bonjour, Je suis allergique à la crème dépilatoire Veet n'en déplaise au labo qui pense que c'est une vue de l'esprit
Séverine Souraud - le 14/10/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Merci pour cette information. je ne connaissais pas le SF2h. Il est vrai que l'officine est bien loin du milieu
annelyse - le 11/10/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Les recommandations sur la toilette pré opératoire de la sf2h indique qu'on ne peut pas recommandé préférentiellement