Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog ma santé au quotidienAsthme : bien utiliser l'inhalateur

Ma santé au quotidien

Asthme : bien utiliser l'inhalateur

[ Publié le 4 octobre 2017 ]

inhalateur-asthme

Je délivre régulièrement  des aérosols (inhalateurs plus exactement) à mes patients pour traiter leur asthme ou leur bronchite chronique. Systématiquement, je donne quelques informations pour bien conduire le traitement. Si j'ai un doute, je leur fais réaliser une inhalation devant moi.

Cet échange est souvent l'occasion de découvrir des petites erreurs dans la mise en place ou la compréhension du traitement. En voici quelques exemples.

Et vous, savez-vous bien utiliser votre inhalateur pour l'asthme? Connaissez-vous les erreurs à ne pas commettre ?

 

Faire une pause entre deux bouffées

Prendre les « deux bouffées » que le médecin vous a prescrites, ce n'est pas les aligner rapidement  (« pschitt ! Pschitt ! ») en une seule et même inhalation.

 

Prenez une première bouffée, récupérez en respirant tranquillement une minute environ, puis prenez la seconde bouffée.

 

Laissez une minute aussi entre vos autres traitements à inhaler si vous en avez.

 

Retenir sa respiration dix secondes

Pas besoin d'être le roi de l'apnée, mais  maintenir sa respiration dix secondes après l'inhalation, c'est idéal : pour être efficace, le traitement doit rester suffisamment longtemps dans vos poumons.

 

Après l’inhalation, essayez de compter jusqu'à dix
en gardant les poumons gonflés, avant d’expirer.

 

Se rincer la bouche après avoir inhalé un corticoïde

La cortisone est importante au niveau des poumons, mais n'a pas d’intérêt  au niveau de la bouche. En s'y déposant, elle peut favoriser certains effets secondaires (raucité de la voix, mycose buccale), pas si rares que ça.

 

Bien se rincer la bouche à l'eau après avoir inhalé des corticoïdes.

 

Avoir toujours sur soi son traitement de crise d’asthme

L'Airomir® contient du salbutamol, comme la Ventoline®. C'est donc aussi un traitement de la crise.

Seul le mode d'administration diffère un peu. C’est l’inspiration qui déclenche automatiquement la délivrance de la dose. Etant plus facile à utiliser, il est de plus en plus prescrit.

 

Toujours avoir sur soi son traitement de la crise, qu'il s'agisse de la Ventoline® ou de l'Airomir®.

Pensez à vérifier la date de péremption et que le flacon ne soit pas vide.

 

Bien identifier avec son pharmacien le traitement de la crise du traitement de fond.

 

Le traitement de fond est aussi important que le traitement de la crise

L'asthme est une maladie chronique. Le plus souvent, traiter la crise ne suffit pas. Le médecin met alors en place un traitement de fond qui doit être pris tous les jours. Souvent les patients oublient leur traitement quotidien ou l'arrêtent parce qu’ils vont mieux.

 

Le traitement de fond permet de contrôler l'asthme. Si vous arrêtez votre traitement de fond, vous vous exposez à un risque plus élevé de crise d'asthme.

 

Pour savoir si votre asthme est contrôlé, faites le test ACT (réservé au plus de 12 ans).

Vous pouvez aussi utiliser l'application de la CPAM : Asthm'activ.

 

Quand on est asthmatique, on est un peu plus fragile. Consultez rapidement en cas de suspicion de bronchite.

 

Arrêter le tabac, ne pas minimiser une infection, éviter les polluants, les allergènes, se vacciner contre la grippe et le pneumocoque, apprendre à repérer un début d'infection ou les signes annonciateurs de la crise d’asthme : ce sont des gestes importants dans la prise en charge de l’asthme au quotidien.

 

Je vous invite à consulter le guide du patient rédigé par la Haute Autorité de santé (HAS).

 

Pour aller plus loin :

DERNIERS COMMENTAIRES

Séverine Souraud - le 07/12/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Bonjour, Malheureusement les médicaments manquants en officine sont devenus notre quotidien, et l'on en ignore le plus
beru40 - le 05/12/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Bonjour, Je suis allergique à la crème dépilatoire Veet n'en déplaise au labo qui pense que c'est une vue de l'esprit
Séverine Souraud - le 14/10/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Merci pour cette information. je ne connaissais pas le SF2h. Il est vrai que l'officine est bien loin du milieu
annelyse - le 11/10/2017 dans "Douche pré opératoire : conseils pour bien se prép..."
Les recommandations sur la toilette pré opératoire de la sf2h indique qu'on ne peut pas recommandé préférentiellement