Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog la vie secrète d'un médecin ordinaireJe suis de garde, tu es de garde, il est de garde... ou burn-out en cascade

La vie secrète d'un médecin ordinaire

Je suis de garde, tu es de garde, il est de garde... ou burn-out en cascade

[ Publié le 25 mai 2017 ]

vignette_je_suis_de_garde

Aujourd’hui, c’est jeudi. Il est 8h du matin. Je prépare rapidement mon sac pour le weekend avant d’entamer ma journée de travail. À moi-même : « Ce soir, j’ai répét' et demain, je n’aurais pas le temps de m’y atteler, avec la journée qui m’attend aux urgences. Samedi matin, avec un départ à l’aube pour un mariage, il sera trop tard… »

 





Au même moment, aux urgences :

Le médecin de garde n’a pas fermé l’œil de la nuit. Il a été rincé par une pluie incessante de patients.

Je suis de garde 1

Il est de mauvais poil. Il fait les transmissions à Matilda, l’interne qui prendre la relève, aigri et à bout de nerfs :

- …et enfin, la dernière patiente, madame Persil, qui est là pour embolie pulmonaire. Il faudrait voir le scanner thoracique que j’ai déjà prescrit et en fonction, prévoir une hospitalisation… Voilà. Mais au fait, comment se fait-ce que vous n’êtes jamais de garde, vous, les internes ?

 

- Heu… J’en sais rien.

 

Et s’agaçant :

- J’en sais rien, j’en sais rien ! Ça n’est pas une réponse, ça, Matilda. Dans tous les hôpitaux, les internes sont censés faire des gardes, ça fait partie de votre formation. Moi, je trouve ça scandaleux. Je vais en parler à la direction…

 

Matilda, dépitée et ne sachant que répondre, se décompose peu à peu…

 

- C’est vrai, quoi. Ça n’est pas normal. De mon temps, c’étaient les internes, qui assuraient les gardes. Le médecin sénior n’était là que pour superviser la prise en charge en cas de problème ; logique, quoi. C’est le monde à l’envers. Maintenant, les internes dorment pendant que les médecins séniors triment tout seuls toute la nuit. C’est n’importe quoi...

 

C’est comme ça que Matilda, blessée par les récriminations du médecin de nuit, ayant éprouvé un grand sentiment d’injustice, s’est mise en arrêt. C’est comme ça que le médecin de garde en pré burn-out s’est fait sécouer par le médecin chef et s’est mis en arrêt, ayant éprouvé un grand sentiment d’injustice.

Je suis de garde 2

C’est comme ça que j’ai été réquisitionnée pour faire la garde de nuit à sa place vendredi soir et que j’essayerai de faire bonne figure au mariage, après une probable nuit blanche…

NOTRE EXPERT

contact lanie scope

  • Dr Lanie Scope, urgentiste