Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog du Professeur LALAUL'été : chaud devant !

Une réflexion sur l'équilibre alimentaire

L'été : chaud devant !

[ Publié le 26 juillet 2016 ]

ete-eau-chaleur-hydratation

Rappel, à la suite de la vague récente de chaleur : il fait chaud, il faut bien s’hydrater ; il fait très chaud, il faut très bien s’hydrater.
Ceci rappelé, je crois que tout le monde en fait a bien entendu, a bien compris ce message simple.
Quoique. C’est quoi, une bonne hydratation au bout du compte ?
Si je vous dis pour ma part que l’eau n’a jamais hydraté personne, vous allez me dire que je pousse encore le bouchon ! Que c’est encore une sortie de « l’aimable provocateur »…

 

 

Ce qui hydrate, ce n’est pas l’eau. C’est…

… le sel ! C’est le sel, parce qu’il retient l’eau justement. Il est vrai néanmoins que s’il y a du sel dans l’alimentation mais pas d’eau, on n’est toujours pas hydraté correctement.
C’est pour cette raison que l’eau de Vichy est intéressante : selon les marques, un litre d’eau de Vichy apporte un peu plus de 2 ou 3 grammes de sel. Ça veut dire qu’avec 2 litres, on a déjà sa dose quotidienne. Mais attention, s’il y a eu un déficit hydrosodé (d’eau et de sel), il faut bien recharger les batteries ; il faut combler le déficit cumulé au fil des jours.
Pour information, dans les grandes déshydratations, on peut prescrire par voie intraveineuse un litre de soluté salé toutes les 8 heures ; soit l’équivalent de 27 grammes de sel par jour !

 

La note est salée

Ce qui a fait la gravité de la « fameuse » canicule de l’été 2003 est le fait que le sujet âgé devient moins sensible qu’un sujet plus jeune au manque d’eau et de sel. Pour le dire autrement, il est moins sensible au « signal soif ».
Il faut donc anticiper, et compenser primitivement. Un des moyens les plus efficaces est certainement la soupe, soupe que l’on peut saler gentiment. Au passage, ce n’est pas la peine d’ajouter du gruyère râpé au prétexte que ce fromage est salé. Il est salé au goût, certes, mais finalement dans 100 grammes de produit, il y a à peine 1 gramme de sel. Et 100 grammes, c’est 3-4 fois la part normale !

 

Le pire, c’est en cas de diabète

Si on associe cette fois l’âge avancé et un diabète, on a alors un cocktail qui risque d’être explosif. Le diabète, au demeurant plus fréquent chez le sujet âgé (parce qu’il existe une forme de diabète qui se développe précisément avec le vieillissement), quand il est mal équilibré seulement toutefois, est une cause importante de déshydratation car l’excès de glucose dans le sang est éliminé dans les urines avec de l’eau et du sel. Et pour peu qu’il y ait un traitement diurétiques en outre…
Il y a un risque en définitive de voir s’enclencher la séquence suivante :

  1. Diabète déséquilibré (hyperglycémie importante : à plus de 2 grammes par litre) ? perte donc d’eau et de sel dans les urines ;
  2. Si l’état d’hyperglycémie est prolongé ? état pour le coup de déshydratation ;
  3. Défaut de perception de cette déshydratation ? pas de compensation donc par la soif ? majoration de la glycémie (du fait de la contraction des volumes ; en clair : par un phénomène de concentration) ;
  4. Et c’est parti : majoration encore de la déshydratation ? qui majore l’hyperglycémie ? qui majore la déshydratation ? qui majore…
  5. Et quand, du fait de ce cercle non plus seulement vicieux mais véritablement infernal ? le rein se bloque (pour ne plus éliminer de liquide) ? et au bout du compte pour préserver un certain niveau de pression artérielle, le glucose en excès peut s’accumuler considérablement. Ça peut aller jusqu’à 20 grammes de glycémie ! Jusqu’à temps qu’une perfusion de solution salé (et un peu d’insuline) vienne sauver la mise. Et encore, c’est dangereux : il faut « remplir »  – comme on dit dans le jargon – vite du fait du risque de chute de la pression artérielle, mais surtout pas trop vite aussi, si le cœur du sujet âgé est fatigué et ne supporterait peut être pas bien un tel « remplissage » rapide.

 

Salé-sucré

Ah oui, j’allais oublier : on n’hydrate pas avec des boissons sucrées. Encore moins un sujet âgé. Et encore moins un sujet âgé diabétique !
Pensez donc : les boissons sucrées (jus de fruit ou autres sodas) ont une teneur en sucre très élevée, l’équivalent de… 22 morceaux de sucre de 5 grammes ! Et donc de 33 morceaux pour un magnum !
Même la bière est sucrée : l’équivalent de 9 morceaux de sucre par litre. Et c’est plus encore pour la bière sans alcool : 11 morceaux !

 

J’ajoute enfin, mais ça tout le monde le sait, que le nourrisson est très sensible aussi à la déshydratation (pour la raison que le pourcentage d’eau dans le corps est plus élevé que chez l’adulte). Ce qui fait donc que ce sont les âges extrêmes de la vie qui sont exposés.

NOTRE EXPERT

jean-daniel-lalau

  • Jean-Daniel Lalau, nutritionniste

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

DERNIERS COMMENTAIRES

Pas de commentaire trouvé.