Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog de Cécile Marie MAGDELAINELe régime « pauvre en fibres irritantes »

La diététique au coeur des pratiques alimentaires

Le régime « pauvre en fibres irritantes »

[ Publié le 15 octobre 2015 ]

regime-pauvre-fibre-magdelaine151015

Ce régime peut être préconisé en cas muqueuse intestinale altérée, ou lorsqu'elle présente des sutures à la suite d'une intervention chirurgicale, ou après une intervention qui a stoppé le transit afin de limiter les difficultés de digestion. Ce  régime peut également être mis en place en cas de légère diarrhée ou en cas de syndrome du « côlon irritable »et le faire évoluer en fonction de la tolérance aux aliments de chacun.

Le régime « pauvre en fibres irritantes » est une alimentation transitoire, qui évolue vers une alimentation dite « normale », au rythme de chacun. La tolérance aux aliments étant très personnelle, un aliment  peut être accepté/toléré par une personne et non par une autre. Il ne sert à rien de copier l'alimentation de la voisine qui doit suivre le même régime que vous....vous êtes par natures différentes. De ce fait, certains aliments « tolérés » pourront être introduit, mais plus tard, selon la tolérance et l'objectif de la mise en place du régime.

Commençons par du positif, c'est à dire ….
 

Les aliments conseillés/tolérés

Produits laitiers : le lait, les yaourts natures/aromatisés, les fromages blancs natures/aromatisés (maxi 20% de matières grasses), les petits suisses natures/aromatisés, les fromages (on évite les pâtes fermentées, les « bleus » et autres fromages « forts », les fromages très gras....adieu momentané au Brillat savarin !)

Viandes/poisson/œufs : les viandes blanches, les poissons maigres, les œufs, le jambon blanc ; on évite les sauces grasses et les fritures (au revoir sauce béarnaise et calamar à la romaine)

Féculents : la pomme de terre, les pâtes, le riz, la semoule, le tapioca, le pain ordinaire, les biscottes « ordinaires »

Matières grasses : les huiles, le beurre cru....la crème fraîche attendra

Fruits et légumes :

  • Certains légumes cuits (sans peau et sans pépin) : l'aubergine, la courgette, la betterave, le blanc de poireau, la carotte, l'endive, les épinards, les haricots verts extra fins, la pointe d'asperge, le potiron (selon tolérance), la salade cuite (y compris les endives)
  • Les fruits cuits (sans peau et sans pépin), en compote et en morceaux, en commençant par la pomme et la poire....on évite la compote de pruneau !

Produits sucrés : miel, gelée de fruits, biscuits secs natures (sans fruits secs), sucre non complet, gâteau « de Savoie », sirop, entremets/laits gélifiés...on ne charge pas trop l'alimentation en sucre.

Boissons : eau plate, thé léger, café léger, infusions, chicorée, bouillons de fruits ou légumes

Autres : le sel, les épices douces et selon tolérance (ex : vanille), les herbes aromatiques uniquement si elles sont enveloppées afin de ne pas retrouver de particules dans le plat consommé

Autre conseils : bien mâcher les aliments


Les aliments déconseillés/ a éviter

Viandes/poisson/œufs : les charcuteries (seul le jambon blanc est bien toléré), les abats, poissons fumés/séchés, conserve à l'huile

Féculents : les céréales non raffinées (ex : riz complet), les légumes secs, le pain et les biscottes au son ou avec des compléments (fruits secs, fruits confits, herbes aromatiques, tomates séchées....)

Matières grasses : les matières grasses cuites, les sauces grasses telles que la mayonnaise

Fruits et légumes : les légumes et fruits CRUS, les jus de fruits

Produits sucrés : les confitures, les fruits secs ainsi que les gâteaux et pâtisseries qui en contiennent

Autres : les aliments acides, l'alcool, aliments qui donnent des gaz.


Evolution du régime

Ce régime permet la consommation de certains fruits et légumes, qui , selon la condition de mise en place, seront d'abord consommés en purée (ou compote pour les fruits) puis en morceaux.

Progressivement, selon la tolérance de chacun, les crudités seront introduites ( = légumes et fruits crus) : la tomate sans peau ni pépin, la laitue sans les côtes (partie blanche centrale); les fruits crus très murs et sans peau tels que la banane, la nectarine, la pêche, le brugnon, la poire, la pomme....pour commencer. Les fruits tels que la pomme crue peut être aussi consommé râpée dans un premier temps.

Puis l'alimentation évoluera, en fonction des tolérances individuelles, vers la consommation de tous les fruits et légumes crus et cuits. Tant qu'un aliment spécifique provoque des douleurs intestinales, celui-ci doit être écarté de l'alimentation avec d'autres tentatives quelques temps plus tard.

 

Bonne journée à tous


 


NOTRE EXPERT

Cecile-Marie Magdelaine

  • Cécile Marie-Magdelaine, diététicienne

DERNIERS COMMENTAIRES

Pas de commentaire trouvé.