Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog d'Hervé GalloisMaladie d'Alzheimer : quand la mémoire fait défaut

Pour garder le rythme...

Maladie d'Alzheimer : quand la mémoire fait défaut

[ Publié le 24 janvier 2018 ]

blog-gallois-alzheimer-memoire

Vous avez plus de 50 ans et vous oubliez souvent vos clés, de fermer une lumière en sortant de la pièce, ou le nom d’une personne déjà vue dont le visage vous est familier. Ces trous de mémoire sont-ils les premiers signes de la maladie d'Alzheimer ?

En fait ces symptômes traduisent davantage le fait que vous êtes distrait, stressé ou fatigué, ce sont des troubles de l’attention qui n’ont rien à voir avec la maladie. De plus, après 50 ans, un tiers des soit disant «oublis» sont liés à des troubles sensoriels : faites vérifier votre vue et votre audition !

Mais si le problème ne vient pas de là, ou d’emblée en cas d’oublis suspects c'est à dire des oublis répétés et/ou pouvant vous mettre en danger, des tests spécifiques de mémoire sont alors indiqués rapidement.

 

Quelques données sur la maladie d'Alzheimer

900 000 personnes en sont malades en France. On observe 225 000 nouveaux cas par an et 2 malades sur 3 sont des femmes. Cette maladie coûte au malade et à sa famille en moyenne plus de 1000 euros par mois.

La maladie frappe environ 25 % des plus de 80 ans, mais plus des trois-quarts des octogénaires ne présentent aucun symptôme. La maladie d’Alzheimer est donc bien une maladie à part entière qui n’est pas due au vieillissement, même si sa fréquence augmente avec l’âge. 

C'est une maladie neurodégénérative caractérisée par le dépôt de protéines anormales dans le cerveau, les protéines amyloïdes, qui forment des « plaques amyloïdes » et des protéines « tau », qui empêchent les neurones (en particulier ceux de la mémoire) de fonctionner normalement et conduisent à la mort de certains d’entre eux.

La maladie d’Alzheimer touche le cerveau de façon hétérogène. Alors que la mémoire récente, le raisonnement, le jugement sont altérés, les émotions et les activités artistiques le sont moins. La maladie se caractérise par les symptômes suivants : 

  • une perte partielle ou totale de la mémoire : on parle d'amnésie, 
  • des troubles de la reconnaissance des visages, des objets, des sons, des goûts, etc. : on parle d'agnosie, 
  • la perte de la faculté de s'exprimer ou de comprendre le langage : on parle d'aphasie, 
  • la difficulté à réaliser des gestes concrets : on parle d'apraxie. 

 

Comment faire le diagnostic ?

Ce qui doit vous alerter c'est la multiplication des signaux d’alerte (pertes de mémoire, problèmes de langage, désorientation, oubli d’activités autrefois réalisées avec facilité) et leur minimisation par la personne concernée (déni).

La maladie d’Alzheimer entraîne des troubles de mémoire relativement spécifiques. On peut ainsi la repérer avec des tests particuliers qui sont réalisés dans des consultations spécialisées dites "consultations mémoires".

Aujourd'hui le diagnostic est fiable mais souvent tardif. Il faut passer des tests spécifiques de mémoire rapidement quand : 

  • on oublie plusieurs fois la casserole sur le feu, 
  • on ne sait plus à quoi sert un objet de la vie courante, 
  • on se perd sur un chemin souvent emprunté.

 

Peut-on prévenir la maladie d’Alzheimer ?

Les experts estiment qu'un cas sur trois de maladie d'Alzheimer pourrait être évité par :

 

Où en sont le traitement et la recherche ?

On guérit un cancer sur deux mais aucun malade d'Alzheimer.

On dispose de médicaments très modérément efficaces, capables de stabiliser un peu la maladie. Ils agissent sur les symptômes.

Les recherches actuelles visent à agir directement sur les lésions de la maladie. Des médicaments sont en développement et on attend le résultat des essais. S’ils sont efficaces, ils pourraient être proposés dans l’avenir à des stades très précoces voire avant les premiers symptômes de la maladie. 

La cascade aboutissant à l’accumulation anormale de protéines dans le cerveau étant bien connue, la recherche industrielle travaille à la mise au point de molécules capables de bloquer cette cascade en différents points. De quoi stopper la formation de nouvelles plaques amyloïdes et les chercheurs l’espèrent, de quoi stopper également l’évolution de la maladie. 

Le vaccin thérapeutique a comme objectif de stimuler notre immunité à considérer le peptide bêta amyloïde comme indésirable et donc à le détruire avant qu’il ne s’accumule trop et forme les plaques amyloïdes. Les essais thérapeutiques en cours représentent une piste de recherche intéressante.

Alors que la mémoire récente et le raisonnement sont très affectés, les émotions et les activités artistiques le sont moins. C’est pourquoi l’art-thérapie et la musicothérapie sont proposées. Le malade d’Alzheimer qui n’était vu qu’en négatif, suscite enfin l’étonnement, voire l’admiration pour sa créativité. En revanche, il ne faut pas en attendre une amélioration du côté de la mémoire : le nom des objets oubliés reste oublié.

 

Comment tester votre mémoire ?

Vous vous posez des questions sur votre mémoire parce qu'il vous arrive parfois d’oublier des noms, des faits ou des objets. Après 50 ans, il est normal que la mémoire soit moins efficace. Cela est souvent dû à des manques d’attention. Oublier des choses importantes, c’est en revanche un peu plus inquiétant.

Voici un petit test de mémoire rapide proposé par la Fondation pour la recherche sur Alzheimer.


La France lutte contre la maladie d’Alzheimer : plan Alzheimer 2008-2012 avec 200 millions d’euros alloués à la recherche sur 5 ans et plan maladies neuro-dégénératives 2014-2019. L’Institut de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer, pôle de référence unique en France, a ouvert ses portes à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à côté de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM).

Avec un hôpital de jour et une unité pharmacologique pour étudier l’efficacité des médicaments en développement, le Centre national de référence pour les « Malades Alzheimer Jeunes » est la plus grande base européenne de données cliniques.

La France est ainsi en pole position en matière de recherche sur la maladie d’Alzheimer !

 

Pour en savoir plus

NOTRE EXPERT

Gallois

  • Hervé Gallois, cardiologue

S'INFORMER

vignette-200x100-la-mammographie-en-8-chiffres-cles

DERNIERS COMMENTAIRES

minoque35 - le 01/06/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Merci Soizou47 pour le petit colibri que je suis et je crois bien savoir que nos vols de colibris se croisent ici ou
Soizou47 - le 22/05/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
@Minoque35 Vous n'êtes qu'un petit colibris, certes, Madame Minoque... mais vous savez combien c'est utile, un petit
Soizou47 - le 28/04/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Ca alors ! M.Mme Akira... Cela signifierait que les études qui démontrent l'utilité de tous ces médicaments, ces
akira - le 28/04/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Quand aux recommendations de la HAS, elle se basent sur les conclusions de la societe francaise de cardiologie dont