Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog d'Hervé GalloisComment traiter l'hypertension artérielle sans médicament ?

Pour garder le rythme...

Comment traiter l'hypertension artérielle sans médicament ?

[ Publié le 13 décembre 2017 ]

hta-medicament

C'est lors du congrès de l’American Heart Association (AHA) de 2017 que les organisateurs et l’American College of Cardiology (ACC) ont présenté de nouvelles recommandations concernant l’hypertension artérielle (HTA), notamment sur « le diagnostic, la prévention, la prise en charge et le traitement pharmacologique de l'HTA ».

Suivant la nouvelle classification tensionnelle américaine, toute personne ayant des chiffres tensionnels élevés (PAS entre 120-129 et PAD < 80 mmHg) ou étant considérée comme hypertendue (PAS > 130 ou PAD > 80 mmHg) quel que soit le stade, doit adopter de base des interventions non pharmacologiques ayant prouvé une baisse de la pression artérielle.

Il s'agit d'obtenir une diminution du poids si surpoids, une alimentation saine, une diminution de l'apport sodé, une augmentation de l'apport en potassium, la pratique d'une activité physique régulière et une modération de la consommation d'alcool si consommation.

 

Quelles sont les interventions non pharmacologiques ayant démontrés une baisse de la pression artérielle ?

Six interventions thérapeutiques non pharmacologiques ont démontré une baisse significative de la pression artérielle tant chez l'hypertendu et que chez le normotendu.

 

La diminution du poids

Le meilleur objectif est d'obtenir un poids idéal, mais même un petit objectif de diminution d'au moins 1kg chez un adulte en surpoids aura un effet significatif de baisse de la pression artérielle : toute diminution de 1kg entraîne une baisse de 1 mmHg. L'impact tensionnel de la perte de poids permet une baisse de la PAS de l'ordre de 5 mmHg chez l'hypertendu et de 2 à 3 mmHg chez le normotendu.

 

L'alimentation saine

L'objectif sur le plan alimentaire est d'adopter le régime alimentaire type DASH c'est à dire une alimentation riche en fruits, en légumes, en céréales entiers et pauvre en graisses animales (graisses saturées). Ce régime alimentaire a comme impact de baisse de la PAS de l'ordre de 11 mmHg chez l'hypertendu et de 3 mmHg chez le normotendu.

 

La diminution de l'apport sodé

L'objectif idéal est de diminuer l'apport en sodium en dessous de 1,5 g. par jour et un objectif réaliste pour la plupart des adultes est de diminuer d'au moins 1 g. par jour l'apport sodé. Cette baisse de l'apport sodé a comme impact de baisse de la PAS de l'ordre de 5 à 6 mmHg chez l'hypertendu et de 2 à 3 mmHg chez le normotendu.

 

L'augmentation de l'apport potassique

L'alimentation riche en potassium c'est à dire un objectif d'apport potassique de 3,5 à 5 g. par jour en privilégiant des aliments riches en potassium (fruits) permet une baisse de la PAS de l'ordre de 4 à 5 mmHg chez l'hypertendu et de 2 mmHg chez le normotendu

 

La pratique d'une activité physique régulière

La pratique d'une activité physique aérobique à hauteur de 90 à 150 minutes par semaine à 65/75% de la réserve de fréquence cardiaque permet une baisse de la PA de 5 à 8 mmHg chez l'hypertendu et de 2 à 4 mmHg chez le normotendu.

La pratique d'une activité physique en résistance dynamique à hauteur de 90 à 150 minutes par semaine à 50/80% de l'effort maximal (6 exercices, 3 répétitions par exercice à 30/40% de la force maximale volontaire, et trois sessions d'exercice par semaine), permet une baisse de la PA de 4 mmHg chez l'hypertendu et de 2 mmHg chez le normotendu.  

La pratique d'une activité physique en résistance isométrique à hauteur de 4 fois 2 minutes ("hand grip"), avec une minute de repos entre les exercices, 3 sessions par semaine pendant 8 à 10 semaines à 30/40% de la force maximale volontaire permet une baisse de la PA de 5 mmHg chez l'hypertendu et de 4 mmHg chez le normotendu.

 

La consommation modérée d'alcool

Pour les personnes qui consomment de l'alcool un objectif de réduction de la consommation inférieure ou égale à 2 verres par jour chez l'homme et inférieure ou égale à 1 verre par jour chez la femme permet une baisse de la PAS de l'ordre de 4 mmHg chez l'hypertendu et de 3 mmHg chez le normotendu

 

Ces interventions non pharmacologiques sont bien entendu synergiques entre elles et avec le traitement pharmacologique si nécessaire sur la baisse de la pression artérielle au long cours. Si vous êtes normotendu, ces interventions vous permettent de prévenir l’apparition d'une HTA et si vous êtes hypertendu elles font partie intégrante de la thérapeutique de l'HTA. Il n'y a donc aucune raison pour ne pas les adopter ! 

 

Pour en savoir plus :



NOTRE EXPERT

Gallois

  • Hervé Gallois, cardiologue

S'INFORMER

vignette-200x100-la-mammographie-en-8-chiffres-cles

DERNIERS COMMENTAIRES

minoque35 - le 01/06/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Merci Soizou47 pour le petit colibri que je suis et je crois bien savoir que nos vols de colibris se croisent ici ou
Soizou47 - le 22/05/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
@Minoque35 Vous n'êtes qu'un petit colibris, certes, Madame Minoque... mais vous savez combien c'est utile, un petit
Soizou47 - le 28/04/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Ca alors ! M.Mme Akira... Cela signifierait que les études qui démontrent l'utilité de tous ces médicaments, ces
akira - le 28/04/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Quand aux recommendations de la HAS, elle se basent sur les conclusions de la societe francaise de cardiologie dont