Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog d'Hervé GalloisAffections de longue durée (ALD) : quoi de neuf ?

Pour garder le rythme...

Affections de longue durée (ALD) : quoi de neuf ?

[ Publié le 9 février 2018 ]

affections-longues-duree

En décembre de chaque année, sont disponibles sur le site de la Sécurité sociale, les statistiques des affections de longue durée ou ALD.

En 2016, près de 10.400.000 patients étaient atteints d'une ALD, soit une augmentation de 25% par rapport à 2008.

Les maladies cardiovasculaires hors diabète représentaient 36 % de l'ensemble des ALD (37% en 2008).

 




Voici le top 5 de 2016 en prévalence :

1) le diabète,

2) les cancers,

3) les affections psychiatriques,

4) la maladie coronaire et

5) l'insuffisance cardiaque et d'autres pathologies cardiaques.

 

En 2008 ce top 5 comprenait dans l’ordre décroissant de prévalence : les cancers, le diabète, l'hypertension artérielle sévère (qui depuis 2011 a été supprimée des ALD), les affections psychiatriques et la maladie coronaire. 

 

Vous avez dit ALD ?

Les ALD ou affections de longue durée qui ont un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse, sont prise en charge à 100% par notre Sécurité sociale.

 

La liste des ALD est établie par décret. Les ALD figurant sur cette liste ouvrent droit à une exonération du ticket modérateur (prise en charge à 100%) pour les soins en rapport avec l'affection.

 

Les données de prévalence et d'incidence des patients en ALD sont disponibles sur le site l'Assurance Maladie. Elles s'appuient, pour le repérage des pathologies, non seulement sur les diagnostics des ALD mais aussi sur les diagnostics rapportés lors des séjours hospitaliers et sur les consommations de soins de ville.
Ces données épidémiologiques complètes permettent en particulier de connaitre le fardeau des maladies au sein de la population et sur le système de santé.

 

Presque 10.400.000 patients en ALD

10 389 980 patients étaient en ALD en 2016, contre 8.285.570 en 2008, soit une augmentation de 25% de la prévalence.

Le nombre de nouveaux patients déclarés en ALD en 2016 était de 1.648.550, contre 1.145.437 en 2008 soit une augmentation de 44% de l'incidence.

 

Le diabète en tête des ALD

2.586.440 patients étaient en ALD pour diabète en 2016 (dont 91% de diabète de type 2, âge moyen 66 ans, 47% de femmes), contre 1.640.716 en 2008 (âge moyen 65 ans, 48% de femmes), soit une augmentation de 58% de la prévalence. Le nombre de nouveaux patients en ALD "diabète" en 2016 était de 255.190 (âge moyen 62 ans, 44% de femmes). En 2008 ce nombre était de 184.862 (âge moyen 61 ans, 46% de femmes) soit une augmentation de 38% de l'incidence.

 

En 2016, avec plus de 2.000.000 patients, le cancer était en deuxième position des ALD :

2.064.170 patients étaient en ALD pour tumeur maligne en 2016 (âge moyen 67 ans, 55% de femmes), contre 1.695.838 en 2008 (âge moyen 66 ans, 55% de femmes), soit une augmentation de 22% de la prévalence.

 

Le nombre de nouveaux patients déclarés en ALD "cancer" en 2016 était de 342.540 (âge moyen 66 ans, 49% de femmes). En 2008 ce nombre était de 260.263 (âge moyen 64 ans, 48.5% de femmes) soit une augmentation de 32% de l'incidence.

 

En 2016, avec plus de 1.30.000 patients, les affections psychiatriques de longue durée étaient en troisième position des ALD.

1.354.120 patients étaient en ALD pour des affections psychiatriques en 2016 (âge moyen 51 ans, 56% de femmes), ils étaient 950.324 en 2008 (âge moyen 48 ans, 55% de femmes), soit une augmentation de 42% de la prévalence.

 

Le nombre de nouveaux patients déclarés en ALD "psychiatrique" en 2016 est de 177.610 (âge moyen 46 ans, 55% de femmes), en 2008 ce nombre était de 98.543 (âge moyen 43 ans, 54% de femmes) soit une augmentation de 80% de l'incidence.

 

En 2016, avec près de 1.200.000 patients, la maladie coronaire était en quatrième position des ALD.

1.171.030 patients étaient en ALD pour maladie coronaire en 2016 (âge moyen 72 ans, 29% de femmes), contre 826.384 en 2008 (âge moyen 70 ans, 30.5% de femmes), soit une augmentation de 42% de la prévalence.

Le nombre de nouveaux patients déclarés en ALD "coronaire" en 2016 était de 137.480 (âge moyen 68 ans, 31% de femmes). En 2008 ce nombre était de 79.119 (âge moyen 66 ans, 31% de femmes), soit une augmentation de 74% de l'incidence.

 

En 2016, avec plus de 1.000.000 patients, l'insuffisance cardiaque avec d'autres pathologies cardiaques étaient en cinquième position des ALD.

1.069.290 patients étaient en ALD pour insuffisance cardiaque, trouble du rythme, cardiopathies valvulaires ou congénitales graves en 2016 (âge moyen 73 ans, 50% de femmes). Ils étaient 577.670 en 2008 (âge moyen 70 ans, 49% de femmes), soit une augmentation de 85% de la prévalence.

Le nombre de nouveaux patients déclarés en ALD "cardiaques" en 2016 était de 198.840 (âge moyen 74 ans, 51% de femmes). En 2008 ce nombre était de 89.100 (âge moyen 70 ans, 50% de femmes), soit une augmentation de 123% de l'incidence.

 

En 2008, avec 3.099.511 patients déclarés en ALD pour maladie cardiovasculaire hors diabète (AVC, artérite, insuffisance cardiaque et autres pathologies cardiaques, hypertension artérielle, maladie coronaire), les maladies cardiovasculaires représentaient 37% des ALD.

 

En 2016 avec 3.780.170 patients elles représentaient 36% de l'ensemble des ALD.

Les maladies cardiovasculaires restent le premier fardeau des maladies au sein de la population et sur notre système de santé. 

 

Pour en savoir plus : 

 

NOTRE EXPERT

Gallois

  • Hervé Gallois, cardiologue

S'INFORMER

vignette-200x100-la-mammographie-en-8-chiffres-cles

DERNIERS COMMENTAIRES

minoque35 - le 01/06/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Merci Soizou47 pour le petit colibri que je suis et je crois bien savoir que nos vols de colibris se croisent ici ou
Soizou47 - le 22/05/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
@Minoque35 Vous n'êtes qu'un petit colibris, certes, Madame Minoque... mais vous savez combien c'est utile, un petit
Soizou47 - le 28/04/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Ca alors ! M.Mme Akira... Cela signifierait que les études qui démontrent l'utilité de tous ces médicaments, ces
akira - le 28/04/2017 dans "Cholestérol : les nouvelles recommandations de pré..."
Quand aux recommendations de la HAS, elle se basent sur les conclusions de la societe francaise de cardiologie dont