Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

> Accueil > > Blogs experts > > Blog addictionsTabac : il coûte plus de 1 000 milliards de dollars chaque année à l'économie mondiale

Addictions

Tabac : il coûte plus de 1 000 milliards de dollars chaque année à l'économie mondiale

[ Publié le 24 mars 2017 ]

tabac-cout

6 millions de fumeurs décèdent chaque année des conséquences de leur tabagisme, selon  le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Institut national du cancer américain (NCI) publié le 10 janvier 2017. Si aucune mesure n’est prise, ce chiffre devrait passer à 8 millions d’ici 2030, dont 80 % dans les pays à revenu bas ou intermédiaire.

« Ce rapport montre comment des vies peuvent être sauvées et des richesses nationales peuvent augmenter si les gouvernements implémentent des mesures qui ont fait leur preuve : augmenter significativement les taxes et le prix des produits du tabac, interdire la publicité et de fumer dans les lieux publics » (Dr Douglas Bettcher, directeur des programmes de prévention des maladies non transmissibles à l’OMS).

 

L’OMS constate que peu de gouvernements investissent les recettes issues des taxes sur le tabac dans la lutte anti-tabac. En 2013-2014, les taxes mondiales sur le tabac ont généré près de 269 milliards de dollars de recettes publiques et moins d’un milliard a été dépensé pour la lutte anti-tabac.

 

L’impact sanitaire et économique du tabagisme est énorme

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • 1,1 milliard de fumeurs dans le monde, dont 80 % dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ;
  • 6 millions de fumeurs décèdent chaque année de leur tabagisme, dont 600 000 de tabagisme passif ;
  • plus de 80 % des fumeurs dans le monde sont des hommes.

 

Les programmes d’intervention validés par l’OMS restent sous-utilisés

Il existe de nombreux programmes et recommandations validés par l’OMS, et par la Convention cadre de lutte anti-tabac (CCLAT) pour réduire l’accès au tabac et limiter ses conséquences sanitaires et économiques.

En 2008, l’OMS a lancé une démarche d’un bon rapport coût/efficacité pour accélérer l’application des dispositions de la Convention-cadre de l’OMS. Intitulée MPOWER, celle-ci se décline en une série de «bonnes pratiques» et de «meilleures pratiques» destinées à réduire la consommation de tabac. Chacune d’elles correspond à au moins une disposition de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac.

Les six mesures MPOWER sont les suivantes :

  • Surveiller la consommation de tabac et les politiques de prévention ;
  • Protéger la population contre la fumée du tabac ;
  • Offrir une aide à ceux qui veulent renoncer au tabac ;
  • Mettre en garde contre les dangers du tabagisme ;
  • Faire respecter l’interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage ;
  • Augmenter les taxes sur le tabac.

 

Aujourd’hui, le traité de la CCLAT a été ratifié par 171 pays à travers le monde et constitue de loin le traité international ratifié par le plus grand nombre et adopté et mis en œuvre dans les délais les plus rapides soulignant combien il répond à un besoin urgent des pays. Aujourd’hui, l’Argentine, Cuba, les États-Unis d’Amérique, Haïti et la République dominicaine envisagent de ratifier la CCLAT de l’OMS.

L’OMS souligne l’inquiétude vis-à-vis des tactiques de l’industrie du tabac au niveau international pour affecter la mise en œuvre de cette convention-cadre dans les pays signataires ne l’ayant pas ratifiée ou les pays non signataires à ce jour.

 

Les politiques et programmes de réduction d’accès aux produits du tabac sont efficaces à moindre coût

Les taxes sur le tabac, les augmentations de prix du tabac, les interdictions de publicité de l’industrie du tabac et les messages d’avertissement sanitaire sont parmi les mesures les moins coûteuses et les plus efficaces, à condition de les prendre !

C’est ainsi que les taxes globales sur le tabac ont généré en 2013-2014 près de 269 milliards de dollars, alors que moins d’un milliard n’a été investi (dépensé) dans le contrôle du tabagisme et la réduction du nombre de fumeurs.

Une étude citée dans le rapport de l’OMS montre qu’une augmentation de 0,80 dollar (soit 0,75 euro) par paquet de tabac au niveau mondial permettrait d’augmenter les recettes (taxes) de 47 %, soit 140 milliards de dollars ! Cela permettrait de réduire le taux de fumeurs de 9%, soit 66 millions de fumeurs en moins dans le monde.

 

Contrôler le commerce illicite des produits du tabac : une priorité

Le tabac est produit dans 124 pays, mais la plus grande quantité (92 % en 2013) est fabriquée dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Plus de 40 % du tabac est produit en Chine. La Chine est l'un des pays au monde qui compte le plus de fumeurs : 2.600 milliards de cigarettes sont consommées chaque année dans ce pays, bien plus que dans les quatre grands autres pays consommateurs de tabac (Indonésie, Japon, Russie et Etats-Unis). C’est pour cela que l’on dénombre chaque année 1 million de décès liés au tabac en Chine, dont 100 000 sont liés au tabagisme passif.

CHOISIR

« Se brosser les dents, c’est important ! »

DERNIERS COMMENTAIRES

Philippe Arvers - le 21/01/2017 dans "Non, la cigarette électronique n'est pas la porte ..."
Un rapport de l'Université de Victoria (Colombie Britannique), cosigné par mon ami Tim Stockwell qui préconise le