Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Bien vieillir > La personne âgée > Qu'est-ce qu'une personne âgée ?

La personne âgée 

Qu'est-ce qu'une personne âgée ?

[ Publié le 14 mai 2011 - mis à jour le 3 février 2017 ]

« Personne âgée », « sénior », « troisième âge, quatrième âge », « ancien », ou encore « vieux », la langue française est riche pour désigner l’état ou le processus de vieillissement.

Définir ce qu’est une personne âgée reste difficile tant la notion est relative. A quel âge devient-on une personne âgée : 60 ans, 70 ans, 80 ans ou plus encore ?

L’âge est-il si déterminant ? L’environnement, les liens sociaux et familiaux, les ressources, le choix de vie ne sont-ils pas des facteurs encore plus essentiels dans le vieillissement de la personne ?

 

Le vieillissement de la population est un fait majeur de nos sociétés modernes. Il est lié à la fois à une entrée des classes d’âge du baby boom dans le troisième âge et à un allongement de leur espérance de vie.

Au 1er janvier 2017 selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), les personnes âgées de plus de 60 ans représentent 25,3 % de la population française, et celles de plus de 75 ans représentent 9,1 %.

 

Si le vieillissement est perçu par chacun de manière différente et à des moments différents, il se caractérise cependant par des signes objectifs :

  • des difficultés de santé,
  • une aisance moins grande à se mouvoir, qui rend la vie quotidienne plus difficile ou qui en change le rythme.

 

Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une personne est « âgée » à partir de 60 ans. Cette limite d’âge est reprise en France, notamment pour les aspects administratifs liés au vieillissement et à sa prise en charge, par exemple pour l’attribution de certaines aides financières.

 

Pourtant les progrès médicaux et l’allongement de la durée de vie font que l’on vit de plus en plus vieux, en restant plus longtemps en bonne santé et sans diminution notable de ses capacités  corporelles et mentales.

 

On voit donc que l’on aurait tendance à définir les personnes âgées en creux, la vieillesse se résumant à tout ce que l’on ne peut plus faire ou à une somme d’incapacités.

 

Le raccourci entre personne âgée et dépendance reste ainsi trop fréquent. Il est vrai que le nombre de personnes âgées dépendantes augmente. Mais il ne reflète pas la situation de la majorité des personnes âgées.

 

L’oublier revient à réduire le vieillissement aux problématiques associées à la dépendance et à son financement. Il s’agit de changer de perception comme le propose Maurice Bonnet dans son rapport « Pour une prise en charge collective quel que soit leur âge des personnes en situation de handicap » (La Documentation Française, avril 2004).

 

Le « bien vieillir » est une notion apparue récemment qui a pour mérite de donner pleinement une place aux personnes âgées dans leurs projets de vie, leurs droits, et qui met aussi l’accent sur tous les apports de ces personnes en termes de liens sociaux, de rapports intergénérationnels, de transmission des savoir. Bien vieillir, c’est aussi vivre dans une société qui donne toute sa place aux « vieux » :

  • en leur proposant des solutions pour les aider à préserver leur autonomie le plus longtemps possible ;
  • en prévoyant une prise en charge adaptée de la dépendance.

 

En France, le système de protection sanitaire et sociale prévoit de tels dispositifs.

Aujourd’hui, la part des personnes bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) représente  1,2 million de personnes de plus de 60 ans.

Mots-clefs : Autonomie , Vieillissement

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Comment trouver une maison de retraite ? Comment choisir ?

En savoir plus