Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Bien vieillir > La téléassistance > Quelles sont les questions à poser pour choisir un prestataire de téléassistance ?

La téléassistance 

Quelles sont les questions à poser pour choisir un prestataire de téléassistance ?

[ Publié le 14 janvier 2013 ]

En posant les bonnes questions, on s’assure de choisir un prestataire et un dispositif de téléassistance correspondant à ses besoins.

Comment se déclenche le système ?
Plusieurs types de déclenchements existent :

  • par pression sur un bouton placé sur un boîtier ;
  • par pression sur un bouton placé sur un bracelet ou un pendentif ;
  • automatique en cas d’immobilité prolongée de la personne ou avec détection d’une chute ;
  • déclenchement au souffle, à l’effleurement ou à l’écrasement pour les personnes handicapées ;
  • autres : temporisateur sous matelas, détecteurs d’incendie ou de monoxyde de carbone, etc.



Comment est alimenté le système ?
L’alimentation électrique peut être fournie par :

  • un branchement sur secteur ;
  • une batterie (seule ou en relais du secteur électrique en cas de panne).


Le système fonctionne-t-il avec tous les types de ligne téléphonique ?
Une prise téléphonique est en général indispensable au fonctionnement du système de téléassistance.
En principe, les systèmes de téléassistance sont compatibles avec les lignes téléphoniques ADSL haut débit.
Dans le cas des lignes téléphoniques fournies par les opérateurs du câble, il faudra s’assurer au préalable qu’elles sont adaptées au transfert de données autres que la voix.
Il existe la téléassistance en dégroupage total, le GPRS fonctionne sans ligne téléphonique RTC, ni abonnement France Télécom.

Peut-on essayer le système avant de souscrire l’abonnement pour un an ?
Certains prestataires proposent des démonstrations gratuites.
Si un test n’est pas possible, il faut garder à l’esprit que le souscripteur bénéficie d’un délai de rétractation de 7 jours.


Quels sont les domaines d’intervention gérés par le prestataire ?

  • Urgence médicale : alerte des proches, des urgences ou du médecin traitant.
  • Soutien moral : écoute en cas de détresse psychologique ou d’angoisse, et alerte des proches.
  • Services à domicile : recherche d’un prestataire des services à la personne.


D’après un rapport de recherche de la CNSA, la téléassistance est plus une prestation sociale que médicale. Le taux d’appel aux services d’urgence ne s’élève qu’à 1.7 %
Il s’agit avant tout d’un outil de communication et de sécurisation psychologique.


Quelle est la portée du système ?
À connaître en particulier si le souscripteur a un jardin. En moyenne, les transmetteurs ont une portée de 80 à 100 mètres.


Le prestataire est-il agréé par l’Agence nationale des services à la personne (ANSP) afin de bénéficier des réductions ou de crédits d’impôt ?
Si le prestataire est agréé par l’Agence nationale des services à la personne (ANSP), le souscripteur peut bénéficier de réductions ou d’un crédit d’impôt.

Peut-on transporter le système durant ses vacances ?
En principe, en prévenant le prestataire à l’avance, il est possible de déplacer son système de téléassistance pour l’emmener avec soi, par exemple dans une résidence secondaire.


Un technicien viendra-t-il installer le matériel ? Cela est-il compris dans le tarif initial ?
Un technicien ou un bénévole, selon le prestataire choisi, assurera l’installation et la maintenance, et cette intervention est facturée dans le programme.

Combien de temps va-t-il s’écouler entre la demande et l’installation ?
En principe, il faut compter un délai d’une semaine à dix jours.

Peut-on se doucher avec le bracelet ou le pendentif de téléassistance ?
Oui, les boîtiers sont étanches et doivent être portés par la personne à tout moment du jour et de la nuit, y compris sous la douche.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Comment trouver une maison de retraite ? Comment choisir ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie