Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Conseils pour éviter les dérives sectaires en santé > Quels conseils pour les éviter ?

Conseils pour éviter les dérives sectaires en santé 

Quels conseils pour les éviter ?

[ Publié le 4 février 2014 ]

La MIVILUDES propose une liste de questions et de conseils pour se protéger.

 

Les questions à se poser

 

  • Le thérapeute promet-il la résolution de tous les problèmes rencontrés grâce à une méthode « novatrice et révolutionnaire » ?
  • Le thérapeute qualifie-t-il mon enfant de « spécial » ou d’ « exceptionnel » ?
  • Le thérapeute critique-t-il ce qu’il nomme la « médecine conventionnelle » et le recours aux médicaments ?
  • Le thérapeute critique-t-il ma famille, mes amis ou encore les services de l’Etat en charge de la santé ?
  • Le thérapeute me propose-t-il, à moi, ou à d’autres membres de la famille, de suivre également une thérapie avec lui ?


Les réactions à avoir

 

  • Se méfier des solutions « miracle », souvent coûteuses, et/ou impliquant des séances nombreuses et rapprochées.
  • Etre attentif à tout changement important de comportement de l’enfant ou d’un proche.
  • Ne pas s’isoler, ni isoler l’enfant dans une relation exclusive avec le « praticien ».
  • En parler autour de soi et auprès des pédiatres, médecins, et autres professionnels de santé



Retenez que :


Un bon thérapeute est celui qui œuvre à mon autonomie
Un mauvais thérapeute est celui qui fait tout pour maintenir ma dépendance.


Télécharger également le document éditer par la miviludes : Comment reconnaître un charlatan ou un pseudo thérapeute sectaire ?


Pour en savoir plus ou en cas de doute, rendez-vous sur le site de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) :  www.derives-sectes.gouv.fr

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie

ECHANGER