Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Conseils pour éviter les dérives sectaires en santé 

L'essentiel

[ Publié le 4 février 2014 ]

img-infosante-fevrier-derives-sectaires-en-sante-psm

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) estime, dans un guide paru en 2007, que plus de 3 000 médecins seraient en lien avec une mouvance sectaire. Ce chiffre est en constante évolution. Toutes les professions médicales et paramédicales sont concernées.
A ce jour, les dérives sectaires dans le domaine de la santé représentent près de 25 % de l’ensemble des signalements reçus à la MIVILUDES.
Ces dérives peuvent se repérer grâce à un ensemble de critères comme la déstabilisation mentale, le tarif souvent exorbitant, ou encore la rupture avec l’environnement d’origine.
Mais si la maladie est un point d’entrée privilégié pour les mouvements à caractère sectaire, toute dérive thérapeutique n’est pas forcément sectaire.



Différents « thèmes » de santé sont plus susceptibles d’attirer des mouvements sectaires : la nutrition, les troubles de l’enfance et le handicap, le cancer ou encore la vaccination sont autant de « moments » pendant lesquels ces mouvements sont susceptibles d’apparaître.



Il existe des questions simples à se poser en cas de doute sur un thérapeute par exemple si celui-ci critique les médecines conventionnelles.

Mot-clef : Médecine douce

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie