Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Thématiques > Addiction > Addiction comportementale > Une molécule pour bloquer l'addiction au cannabis

Addiction comportementale

Une molécule pour bloquer l'addiction au cannabis

[ Publié le 7 janvier 2014 ]

La prégnénolone est une hormone utile pour diminuer l'effet addictif du cannabis. Elle pourrait ouvrir la voie à un traitement de la dépendance à cette drogue.

img-actu-janvier-2014-cannabis

Des équipes de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) viennent de découvrir qu'une molécule produite par le cerveau, la prégnénolone, permettrait à l'organisme de se défendre contre les effets néfastes du cannabis. Leur travail qui a porté sur des rongeurs ouvre la voie à de nouvelles approches pour le traitement de l'addiction à cette drogue.

Diminuer l'effet d'accoutumance
Le principe actif du cannabis, le THC (tétrahydrocannabinol), agit sur le cerveau par l'intermédiaire des récepteurs cannabinoïdes. La sur-stimulation de ces récepteurs va provoquer une diminution des capacités de mémorisation, une démotivation et progressivement une forte dépendance. De nombreux scientifiques cherchent à identifier des molécules qui pourraient contrer les effets du cannabis. C'est dans ce cadre que les équipes Inserm de Pier Vincenzo Piazza et Giovanni Marsicano (unité 862 "Neurocentre Magendie" à Bordeaux), se sont intéressés à une hormone produite dans le cerveau, la prégnénolone.
Les scientifiques l'ont administré à des souris soumises à du cannabis. Ils ont ainsi observé qu'elle diminuait fortement la libération de dopamine déclenchée par le THC. Laquelle est considérée comme étant à la base des effets addictifs de cette drogue.

Vers un médicament contre le cannabis
Pier Vincenzo Piazza met en garde contre une utilisation thérapeutique de la prégnénolone : "Cette hormone ne pourra pas être utilisée telle quelle comme médicament car elle est mal absorbée et rapidement métabolisée par l'organisme". Toutefois, il reste optimiste pour le développement d'une nouvelle thérapie. "Nous avons développé des dérivés de la prégnénolone qui sont stables et bien absorbés et qui sont en principe utilisables comme médicament. Nous espérons commencer les essais cliniques bientôt", ajoute-t-il.

Source : Science, 2 janvier 2014. Copyright photo : © Derek Shore, Pier Vincenzo Piazza and Patricia Reggio.

(Destination santé ©)

>

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Comment sortir son ado de la drogue ?

 

Nos conseillers santé vous aident à trouver des solutions.

 

En savoir plus

ECHANGER