Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

La prise en charge de l'herpès génital : les alternatives thérapeutiques aux médicaments remboursés à 15 % 

Qu'est-ce que l'herpès génital ?

[ Publié le 1 décembre 2011 ]

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par le virus de l’herpès simplex. Il se caractérise par l’apparition de petites vésicules rouges et douloureuses au niveau des organes génitaux, de l’anus ou des fesses. Il touche aussi bien l’homme que la femme.

Après un premier épisode, le virus reste présent à l’état latent dans l’organisme. L’infection est chronique et les récidives restent possibles, notamment à l’occasion de circonstances particulières ; fatigue, stress, règles…

Comment se manifeste une poussée d’herpès génital ?

L’apparition des vésicules s’effectue toujours en deux temps :

- d’abord, une sensation de picotement, de brûlure ou de démangeaison est ressentie au niveau génital,
- puis l’apparition, quelques heures après, de plusieurs vésicules rouges et douloureuses qui sécheront progressivement pour former une croûte.

La première poussée, appelée primo-infection, est souvent plus forte que les récidives. Elle peut parfois s’accompagner de certains symptômes comme une fatigue, des douleurs musculaires, une fièvre, des maux de tête ou l’apparition de ganglions. Toutefois, dans certains cas, la primo-infection peut passer inaperçue du fait d’une absence de symptômes ressentis.

L’herpès génital est-il contagieux ?

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible. La transmission s’effectue par contact sexuel non protégé avec une personne infectée par le virus. L’herpès reste contagieux jusqu’à la cicatrisation des lésions.

La cicatrisation complète des lésions peut prendre jusqu’à plusieurs semaines, aussi le port du préservatif reste indispensable afin de limiter les risques de transmission pendant cette période. Toutefois, il faut savoir que le préservatif ne protège pas intégralement et il est possible d’être contaminé si des vésicules sont localisées autour des organes génitaux. Dans ce cas, il est préférable de ne pas avoir de rapports sexuels durant une période de poussée, et ce jusqu’à la cicatrisation des lésions.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie