Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Alimentation > L'alimentation de l'enfant âgé de trois à onze ans > Comment intégrer les légumes dans le menu de l'enfant âgé de trois à on ...

L'alimentation de l'enfant âgé de trois à onze ans 

Comment intégrer les légumes dans le menu de l'enfant âgé de trois à onze ans ?

[ Publié le 16 septembre 2011 - mis à jour le 21 décembre 2015 ]

Encourager et féliciter les enfants lorsqu'ils consomment des légumes, élaborer des présentations attrayantes, créer des jeux autour du plat… autant de stratégies qui peuvent inciter l'enfant à manger des légumes.

Les légumes sont nécessaires au bon équilibre alimentaire de l'enfant, car ils sont riches en fibres, en vitamines, en minéraux Exemple : calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium. Ils sont nécessaires et indispensables à l'organisme, en petites quantités. [source : Larousse 2007]  

[ Publié le 11 février 2011 ]
et en antioxydants.

Les parents tiennent un rôle très important dans la mise en place, pour leurs enfants, d'une alimentation saine et équilibrée. Ils doivent veiller à organiser les repas dans une ambiance et un environnement plaisants et à présenter les aliments sans autoritarisme. Ils mettront ainsi toutes les chances de leur côté pour que leur enfant se montre coopératif et curieux vis-à-vis des mets nouveaux.

Pour encourager l’enfant à manger des légumes, les parents doivent les intégrer à l’environnement familier en les consommant eux-mêmes fréquemment, à titre d’exemple. L’enfant aura ainsi davantage envie de participer aux repas si les parents consomment volontiers des légumes devant lui, et prendra plaisir à goûter de nouveaux produits.

Il est important de le féliciter lorsqu’il consomme ne serait-ce qu’une petite quantité de légumes, ou d’aliments nouveaux pour lui. Adopter une attitude rigide et s’obstiner à lui faire avaler de grandes quantités de ces aliments peut le rebuter.

Il faut également savoir qu’un enfant ne détermine pas s’il aime ou non un aliment du premier coup. Il réagit d’abord au goût ressenti, à la texture, l’odeur, etc. Il faut généralement compter au moins dix présentations avant que l’enfant puisse vraiment savoir s’il aime ou non un aliment. Il est donc important de ne pas forcer mais de continuer à proposer régulièrement un même aliment. Changer la forme, la présentation, la texture est également un moyen efficace pour faire passer un visuel au départ peu attractif.

Certaines attitudes sont encourageantes pour les enfants :

  • exposer des légumes en abondance ;
  • les présenter de manière attrayante, appétissante ;
  • faire participer les enfants à la préparation du repas, et même à la culture des légumes dans le jardin ou en pots ;
  • mélanger les légumes et les féculents Aliments glucidiques riches en amidon. Les féculents sont principalement représentés dans les céréales (blé, riz, seigle...), les graines de légumineuses (haricots, lentilles) et les tubercules (pommes de terre, patates douces, topinambours...) ainsi que par les nombreux produits fabriqués à partir de ces aliments (pain, pâtes alimentaires). Il est recommandé de consommer des féculents avant une activité physique prolongée. [source : Larousse médical - 2007]  

    [ Publié le 10 février 2011 ]
    , dans des purées par exemple ;
  • aromatiser les plats à l'aide d'épices, d'herbes aromatiques… ;
  • créer un effet de surprise dans l'assiette grâce à une déco originale ;

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie