Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Alimentation > L'alimentation du jeune enfant (de 6 mois à 3 ans) > Comment faire face à la période de refus du jeune enfant ?

L'alimentation du jeune enfant (de 6 mois à 3 ans) 

Comment faire face à la période de refus du jeune enfant ?

[ Publié le 29 août 2011 ]

Vers l'âge de 2 ans, l'enfant commence à refuser certains aliments. Il s'agit le plus souvent des fruits, des légumes ou des aliments nouveaux pour lui. Ses parents peuvent alors mettre en place des stratégies de familiarisation de l'enfant avec les aliments faisant l'objet d'un rejet.

diversificationalimentationrefus

La période du refus commence vers l’âge de 2 ans. Elle peut se prolonger jusqu'à l’âge de 6-7 ans. L’enfant refuse souvent les légumes, les fruits, ainsi que les produits nouveaux (on appelle cela la « néophobie »).

 

Pour l’aider à surmonter cette attitude de rejet, les parents peuvent adopter deux procédés :

 

  •  la familiarisation à court terme : il s'agit de développer le nombre de contacts entre l’enfant et l’aliment avant la présentation d’une assiette et sa consommation. Ainsi, les parents peuvent l’acheter et le préparer avec l’enfant, afin de le familiariser avec le mets dont il se méfie ;

 

  •  la familiarisation à moyen terme : il s'agit de répéter la consommation du produit dans le temps. La démarche est parfois difficile, car les parents présentent à l'enfant parfois dix à quinze bouchées avant que celui-ci ne commence à consommer l’aliment de bonne grâce. Certains parents se découragent, et abandonnent. Mais le contexte est important : plus les adultes font cette démarche dans une atmosphère chaleureuse, affectueuse, plus il y a de chance que l’enfant accepte de consommer le produit, voire finisse par y trouver du plaisir.

 

Un enfant ne mange pas uniquement pour se nourrir. Il arrive qu’il réclame de la nourriture surtout parce qu’il souhaite que ses parents s’occupent de lui, le cajolent… C’est, pour lui, un moyen de communiquer. En cas de refus de manger, la signification est un peu la même : ce n’est pas forcément parce que les aliments ne lui plaisent pas, mais parce qu’il a envie de s’exprimer à sa manière, en manifestant son opposition. Il est important pour ses parents de savoir décoder ses souhaits et ses refus, de prendre le temps en étant attentifs et observateurs.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

vignette-quiz-satisfait-de-votre-vie