Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Bien vivre > Alimentation > Comment avoir un apport glucidique suffisant ?

Alimentation

Comment avoir un apport glucidique suffisant ?

[ Publié le 5 avril 2011 ]

Les apports glucidiques du sportif doivent être adaptés à sa dépense physique, tant au niveau de la qualité que de la quantité.

fia_23611582_xl_bd

Les glucides sont essentiels au bon fonctionnement des muscles pendant l'effort. Ils sont stockés dans les muscles et le foie puis restitués au cours de l'effort physique. L'apport glucidique est donc important avant un effort physique prolongé et/ou intense. Il est possible de compléter cet apport par des en-cas ou des boissons énergétiques adaptées au sportif, au cours de l'épreuve sportive. Le choix de la composition de ces produits varie en fonction du type de sport pratiqué.

Les apports en glucides représentent environ 55% de l’Apport Énergétique Total (AET). En période d’entraînement et dans la journée qui précède la compétition, cet apport en glucides sera composé de 2/3 de glucides complexes, aussi appelés "sucres lents" et de 1/3 de glucides simples, également appelés "sucres rapides".

Trois éléments influent sur la répartition des apports en glucides et la nature des aliments à consommer :

  • les périodes d’entraînement et de compétition
  • l’index glycémique des aliments
  • la quantité d’aliments consommée

 

L’index glycémique est un indicateur de l’augmentation de la glycémie, couramment appelée "taux de sucre dans le sang", quand on consomme un aliment source de glucides. Plus l’index est élevé, plus les aliments consommés entraînent une hausse rapide de la glycémie. Les aliments sources de "sucres lents" à index glycémique bas doivent être privilégiés avant un effort physique. Le sportif privilégiera les aliments complets, sans cuisson prolongée, et les aliments en morceaux plutôt qu’en purée.

 En ce qui concerne les sucres rapides, deux éléments sont à considérer :

  • le glucose pur est à proscrire dans l’heure qui précède l’entraînement
  • le sportif lui préfèrera des aliments sources de fructose, comme des fruits frais,
    car ils améliorent l’endurance lors d’un exercice intense

Au cours d’un entraînement ou d’une compétition qui dure plus d’une heure, un mélange de glucose et de fructose peut être intéressant.

Les aliments trop riches en fibres comme les légumes secs sont déconseillés dans la période précédant la pratique du sport car ils créent un inconfort digestif.

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER