Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Trois questions à Gaëlle Sitbon, coordonnatrice régionale de Sida Info Services : «L'essentiel des contaminations se fait par des person ...

Actualités santé

Trois questions à Gaëlle Sitbon, coordonnatrice régionale de Sida Info Services : «L'essentiel des contaminations se fait par des personnes séropositives qui s'ignorent »

[ Publié le 30 novembre 2015 ]

Plus de 33 ans après la découverte du VIH, on découvre plus de 6000 nouvelles personnes infectées par an en France. Prévention, dépistage, traitements, où en est-on ?

Quelles sont les avancées en matière de prévention ?

Gaëlle Sitbon  - 

Les actions de prévention visent essentiellement à éviter la survenue de nouveaux cas et à dépister le nombre de personnes séropositives qui s’ignorent. On attribue l’essentiel des contaminations à ces dernières, dont le nombre est estimé à 30000. Depuis la découverte du virus, la prévention reposait surtout sur la promotion du préservatif. Il conserve tout son intérêt, mais d’autres stratégies lui ont été adjointes. Depuis 1998, il existe un traitement post exposition tout de suite après une prise de risque. Il ne peut être prescrit que par un médecin hospitalier ou aux urgences d’un hôpital. Sida Info Services (tél. : 0800 840 800) vous indiquera où vous procurer ce traitement.

La mise sous traitement des personnes séropositives (ou trithérapie) a un impact majeur sur la prévention. La charge virale chute rapidement et devient indétectable au bout de 2 à 3 mois. Après 6 mois à un an d’indétectabilité du VIH dans le sang, les personnes séropositives ne transmettraient plus le virus.

Le traitement préexposition (marque Trivada). Cette bithérapie à utiliser au moins deux heures avant le rapport potentiellement contaminant et pendant deux jours après permet d’éviter l’infection. Ce traitement cher n’est pas anodin et s’adresse surtout aux publics les plus exposés à l’épidémie : homosexuels masculins, professionnels du sexe, transexuels…et à ceux n’arrivant pas à utiliser le préservatif dans un contexte à haut risque d’acquisition du VIH. L’ONUSIDA recommande qu’en 2020 environ 3 millions de personnes dans le monde l’utilisent.

 

Où en est le dépistage ?

Gaëlle Sitbon  - 

Trois nouveautés majeures. A partir du 1er janvier prochain, afin d’obtenir une vision plus globale de la santé sexuelle, les structures de dépistage anonyme et gratuit du VIH et celles chargées du dépistage des hépatites et des IST vont fusionner pour créer les CeGIDD, centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic.

Depuis deux ans, le test rapide à orientation diagnostique (TROD) qui aboutit à une réponse en quelques minutes est proposé par des associations spécialisées (AIDES, HF prévention…) et des structures médicales sur des sites de rencontres connus des populations les plus concernées. Il est accompagné d’un entretien personnalisé, d’un test de confirmation et d’une orientation vers les structures compétentes en cas de résultat positif.

Enfin, disponible en pharmacie au prix de 25 à 30€ (non remboursé par l’assurance maladie) l’autotest permet de se dépister soi-même en quelques minutes avec, si on le souhaite, un accompagnement au téléphone par Sida Info Service.

 

Les traitements ont-ils encore évolué ?

Gaëlle Sitbon  - 

Mises sur le marché en 1996, les trithérapies ont beaucoup progressé depuis. Les malades, qui ne doivent plus avaler une vingtaine de pilules par jour, n’ont plus à craindre de redoutables effets secondaires sur leur silhouette en raison du développement anormal des parties graisseuses de leur corps. Désormais, un seul comprimé par jour suffit. Une vingtaine de principes actifs permet de moduler le traitement et éventuellement de l’alléger, selon le type de patient. Ces produits sont beaucoup mieux tolérés et, bien suivi médicalement, les personnes séropositives ont la même espérance de vie que les autres.

 

Propos recueillis par Nadine Allain. 

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blogs Experts

vignette-blog-expert2

Lire les blogs

Maladies-Examens

vignette-dossiers-info-sante

Consultez les dossiers

CHOISIR

Les professionnels du 3935 vous répondent

vignette-3935

En savoir plus

ECHANGER

Rencontres santé

vignette-rencontres-sante

Participez