Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Sylvaine Pascual : "Se couper du travail par moments permet d'équilibrer sa vie"

Actualités santé

Sylvaine Pascual : "Se couper du travail par moments permet d'équilibrer sa vie"

[ Publié le 25 mars 2014 ]

Être joignable à tout moment par son employeur, répondre à ses mails professionnels le week-end, terminer un dossier chez soi… Ces comportements caractéristiques de notre époque posent la question de la frontière entre vie privée et vie professionnelle. Sylvaine Pascual, consultante spécialiste du plaisir au travail nous parle de l’équilibre entre temps personnel et professionnel.

A quel moment la vie professionnelle empiète-t-elle sur la vie privée ?

Sylvaine Pascual  - 

Une surcharge de travail ou une prise de responsabilités peuvent par exemple inciter à transporter l’univers de l’entreprise dans le foyer. Cela se traduit par le fait de consulter ses mails ou de travailler durant son temps libre, mais aussi de penser aux soucis professionnels une fois chez soi. Ces idées qui occupent l’esprit ne sont pas toujours en lien avec l’activité en elle-même. Elles sont parfois dues à une mauvaise ambiance au bureau, à un problème relationnel avec un collègue, etc. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les cadres et les professions à responsabilités ne sont pas les seules touchées par le phénomène. Les facteurs de risques résident aussi dans la personnalité de chacun. Les personnes consciencieuses, travailleuses et cherchant la performance sont davantage concernées.

 

Jusqu’où le déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle peut-il aller ?

Sylvaine Pascual  - 

Le risque à long terme est le "burn-out", aussi appelé "syndrome d’épuisement professionnel", qui peut se manifester par une grande fatigue, des insomnies, etc. Des difficultés familiales liées à l’absence de l’un des partenaires sont également une conséquence courante. Mais cela n’arrive pas du jour au lendemain. Le déséquilibre s’installe en général très progressivement, de façon insidieuse. Au départ, on consulte ponctuellement ses mails le week-end, on termine exceptionnellement un dossier chez soi… Et puis on prend l’habitude de le faire de plus en plus souvent. Si bien que l’on ne déconnecte jamais complètement de ses préoccupations du bureau.

 

Peut-on réussir à équilibrer sa vie privée et sa vie professionnelle ?

Sylvaine Pascual  - 

Je pense que oui, même si cet équilibre est souvent mis à mal de nos jours. Certaines personnes estiment qu’il vaut mieux gérer travail et vie privée en même temps au quotidien, considérant que les limites entre les deux n’existent plus. Je ne suis pas de cet avis. Les temps de déconnexion de sa profession sont importants. Ménager de véritables frontières entre le travail d’un côté, et la maison ou les loisirs de l’autre, est indispensable. Le cerveau a besoin de repos. Il est même prouvé que ne pas penser à son travail en permanence rend plus productif. Pour y parvenir, il faut se fixer ses propres règles. Par exemple : ne pas travailler après 19 heures, couper son téléphone professionnel le week-end… Et mieux vaut demander conseil à son entourage, pour obtenir une vision plus objective de nos comportements et des changements à entreprendre.

Par ailleurs, gagner en qualité de vie implique parfois faire des sacrifices, notamment sur le plan financier. Il peut s’agir de refuser d’évoluer au sein de son entreprise, de passer sur un poste moins rémunéré, voire de se reconvertir.

 

Propos recueillis par Lucie Pehlivanian / © Citizen Press.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER