Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Philippe Arvers : "Le paquet neutre de cigarettes est une mesure efficace"

Actualités santé

Philippe Arvers : "Le paquet neutre de cigarettes est une mesure efficace"

[ Publié le 26 mai 2015 ]

addictions-tabac-paquet-cigarette-210515

L’Assemblée nationale a adopté en première lecture, mardi 14 avril, le projet de loi sur la modernisation du système de santé. Ce texte entérine un certain nombre d’interdictions portant sur le tabac. En attendant son examen par le Sénat, prévu au début de l’été, le Dr Philippe Arvers, médecin addictologue à Lyon, décrypte les principes mesures votées par les députés.

Qu’est-ce qui change concrètement ?

Philippe Arvers  - 

La mesure phare du projet de loi, c’est la généralisation des paquets neutres de cigarettes : même forme, même taille, même typographie, sans logo mais avec la marque en petits caractères. Ils seront obligatoires à compter du 20 mai 2016. Il s’agit de la transposition d’une directive européenne : à terme, tous les pays de l’Union seront donc logés à la même enseigne. La loi prévoit également l’interdiction de fumer dans une voiture qui transporte des mineurs. Au départ, seuls les enfants de moins de douze ans étaient visés, mais les députés ont souhaité aller plus loin que le ministre de la Santé… Le vapotage sera prohibé dans certains lieux publics, tout comme la publicité pour les produits de tabac et les cigarettes électroniques dans les points de vente. Le texte impose aux buralistes de vérifier que leurs clients ont plus de 18 ans. Enfin, les arômes artificiels comme le menthol, accusés de séduire les jeunes, seront proscrits à partir de 2020.

 

Selon vous, un paquet neutre peut influer sur la consommation des jeunes ?

Philippe Arvers  - 

C’est certain ! Une enquête en ce sens a été menée, récemment, à l’Ecole des hautes études en santé publique de Rennes. En Australie, où les paquets neutres ont été introduits fin 2012, le nombre de fumeurs a diminué de 3% en un an et l’âge de la première cigarette a reculé. Moins de 20% de la population australienne fume, contre plus de 30 % de la population française ! En Grande-Bretagne, les paquets sont dissimulés derrière une vitre sans tain – et cela semble efficace. Bien sûr, l’industrie du tabac fait du lobbying pour défendre la thèse inverse. Mais les faits sont têtus !

 

Pensez-vous que le projet de loi va assez loin pour avoir un impact réel sur notre quotidien ?

Philippe Arvers  - 

Certaines propositions, comme l’interdiction totale du tabac pour toutes les personnes nées depuis le 1er janvier 2001, adoptée récemment en… Tasmanie, n’ont pas été sérieusement étudiées. Faut-il le regretter ? Je n’en suis pas certain. Une loi ne suffit pas à tout régler, mais ce texte va indéniablement dans le bon sens. Certaines dispositions seront difficiles à mettre en œuvre. Je pense, notamment, à l’interdiction de fumer dans les voitures en présence d’un mineur. Le plus important est de faire évoluer les mentalités. C’est pourquoi il faut aussi évoquer ces sujets en famille… et montrer l’exemple. Quand les parents fument, les enfants ont du mal à comprendre qu’il vaut mieux ne pas commencer — même quand on leur explique que les dommages sur leur jeune cerveau peuvent être irréversibles.

 


Propos recueillis par Cédric Portal.

Mots-clefs : Addiction , Addiction tabac

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

ECHANGER