Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Marie Fournier : "Consulter avant la grossesse permet de se préparer à cette période"

Actualités santé

Marie Fournier : "Consulter avant la grossesse permet de se préparer à cette période"

[ Publié le 21 janvier 2014 ]

chat-desir-de-maternite-23jan2014-grande

Lorsque l’on souhaite faire un enfant, on se pose souvent de nombreuses questions. Marie Fournier, sage-femme, fait le tour des points importants auxquels les futurs parents peuvent penser avant de se lancer.

Faut-il consulter lorsque l’on désire un enfant ?

Marie Fournier  - 

Consulter avant de concevoir permet de faire le point sur un certain nombre d’éléments importants autour de la grossesse : santé, hygiène de vie… Les autorités de santé recommandent cette consultation préconceptionnelle. L’objectif est de tenter de réunir les meilleures conditions pour le bon déroulement de la grossesse. C'est aussi l'occasion pour les futurs parents de trouver les réponses à leurs questions, de bénéficier de conseils de prévention et de se voir prescrire les examens utiles. Cette consultation peut être réalisée auprès d’une sage-femme, d'un gynécologue ou d'un médecin généraliste, que ce professionnel suive ou non la future grossesse.

 

Quelles sont les questions d’ordre médical qui peuvent être abordées avant la grossesse ?

Marie Fournier  - 

Dès le désir de grossesse formulé, on peut penser à faire un "check-up". Des examens biologiques sont en général prescrits lors de la consultation préconceptionnelle, comme une prise de sang servant à déterminer le groupe sanguin de la mère, son statut au regard de certaines affections telles que la rubéole, la toxoplasmose, etc. La perspective d’une grossesse est également le moment de vérifier si les vaccins sont à jour et, si besoin, de les faire réaliser. Le professionnel de santé prescrira également de l’acide folique, une vitamine qui a un effet positif sur le développement de l’enfant à naître. Sa prise est recommandée chez toutes les femmes avant la grossesse et durant les premières semaines. Il faut sensibiliser les futures mères aux dangers de l’automédication, et les inviter à toujours solliciter un avis médical, certains médicaments courants étant contre-indiqués lors de la grossesse.

 

Y a-t-il d’autres questions que l’on peut anticiper ?

Marie Fournier  - 

La plus évidente est sans doute : "Comment et quand stopper ma contraception ?" Durant la consultation préconceptionnelle, le professionnel de santé apporte une réponse adaptée à chaque femme, et peut programmer si nécessaire un rendez-vous pour retirer un implant, un stérilet... On peut aussi passer en revue son hygiène de vie. La future grossesse représente pour le couple, le moment privilégié pour mettre en place de bonnes habitudes : arrêter de fumer, de boire de l’alcool, etc. Tout cela pour la bonne santé du bébé. L’activité physique, la maîtrise du poids, ou encore une bonne alimentation, peuvent aussi être des sujets discutés et encouragés en consultation. Enfin, les couples se posent souvent la question du délai "normal" de conception. Il est conseillé, si le couple n’a aucun problème de santé, de consulter après un an de tentatives sans contraception. Si le couple possède certains antécédents médicaux, ou que la femme a plus de 35 ans, cette durée est réduite à six mois.

 

Propos recueillis par Lucie Pehlivanian / © Citizen Press.

 

Mot-clef : Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER