Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Laurence Vaton : "Pour se protéger des polluants, chaque geste est utile"

Actualités santé

Laurence Vaton : "Pour se protéger des polluants, chaque geste est utile"

[ Publié le 9 janvier 2015 ]

Les politiques visant à réduire notre exposition aux polluants se succèdent mais leurs actions tardent souvent à être appliquées. Laurence Vaton, consultante en environnement et santé, nous explique pourquoi les initiatives individuelles sont aussi importantes que les lois, lorsqu’il s’agit de pollution.

Que peut-on attendre des politiques publiques en matière de santé et d’environnement ?

Laurence Vaton  - 

Leur rôle est essentiel pour limiter les polluants dans l'environnement et favoriser les changements de comportement. Le bisphénol A par exemple, est une substance chimique utilisée depuis plus de cinquante ans, notamment dans la fabrication des plastiques. Les toxicologues ont dénoncé très tôt ses risques pour la santé. Puis, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a préconisé de le remplacer par d’autres substances. Mais pour que les industriels franchissent le pas, il a fallu légiférer en interdisant son utilisation. Après avoir été banni des biberons, il est désormais également interdit dans les contenants alimentaires. De même, pour améliorer la qualité de l’air en réduisant les émissions de polluants, l’action de l’Etat est indispensable. Par exemple, lors de la conférence environnementale, il s'est engagé à aider financièrement la conversion des vieux moteurs diesels des foyers modestes ou des vieux appareils de chauffage par des modèles moins polluants Le troisième Plan national santé environnement a été lancé fin 2014. Les politiques se succèdent, prévoyant toujours plus d’actions à mettre en œuvre. Mais les choses avancent lentement.

 

Les mesures adoptées par les pouvoirs publics sont-elles efficaces pour préserver notre santé ?

Laurence Vaton  - 

Elles sont nécessaires, utiles mais restent souvent insuffisantes. De plus, il est souvent difficile de mesurer leurs effets pour différentes raisons. D’abord, parce que les polluants n'ont souvent des conséquences sur la santé que plusieurs dizaines d’années après l’exposition. Ils réduisent l'espérance de vie, comme la pollution de l'air en ville, ou sont des facteurs de risque de développer des allergies ou des maladies chroniques : cancers, maladies cardiovasculaires, asthme, diabète, etc. Ensuite et surtout, parce que nous sommes exposés au quotidien à de nombreuses substances polluantes qui s’ajoutent ou se combinent. C’est ce que l’on appelle "l’effet cocktail". Si bien qu’au final, le bénéfice lié à l’interdiction de telle ou telle substance est difficile à évaluer. Quoi qu’il en soit, les mesures adoptées par les pouvoirs publics vont incontestablement dans le sens du progrès.

 

Est-il utile d’agir à son propre niveau ?

Laurence Vaton  - 

Bien sûr. On a parfois l’impression de n’être qu’une goutte d’eau dans l’océan mais chaque geste est utile. Par leurs achats, les consommateurs ont un poids qu'ils ne soupçonnent pas. Les produits soupçonnés ou reconnus toxiques sont progressivement interdits, mais le processus législatif est très lent. Certains retardateurs de flamme sont interdits dans les textiles, ou certains phtalates dans les jouets et les cosmétiques, mais d'autres également toxiques restent autorisés. On peut s’en protéger sans attendre, en évitant les produits qui en contiennent. On peut aussi limiter ses propres émissions de substances polluantes, en préférant par exemple les transports en commun à la voiture dès que possible. D’une façon générale, il est nécessaire de veiller à la composition de ce que l’on mange et boit, de ce que l’on applique sur sa peau et de ce que l’on installe chez soi.

 

Propos recueillis par Lucie Pehlivanian / © Citizen Press.

 


Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blogs Experts

vignette-blog-expert2

Lire les blogs

Maladies-Examens

vignette-dossiers-info-sante

Consultez les dossiers

CHOISIR

Les professionnels du 3935 vous répondent

vignette-3935

En savoir plus

ECHANGER

Rencontres santé

vignette-rencontres-sante

Participez