Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Emmanuelle Mouy : "Pour les personnes qui vivent dans une situation précaire, l'accès aux soins peut être un parcours du combattant"

Actualités santé

Emmanuelle Mouy : "Pour les personnes qui vivent dans une situation précaire, l'accès aux soins peut être un parcours du combattant"

[ Publié le 9 décembre 2014 ]

chat-precarite-dec-14

Depuis 1946, les petits frères des Pauvres accompagnent, dans une relation fraternelle, des personnes – en priorité de plus de 50 ans – souffrant de solitude, d’isolement, de pauvreté, de maladies graves. Emmanuelle Mouy, infirmière, nous parle des missions de l’association et de la santé des plus précaires.

Quelles sont les missions des petits frères des Pauvres ?

Emmanuelle Mouy  - 

Il s’agit principalement d’accompagner des personnes âgées, isolées et disposant de très faibles ressources. Les petits frères des Pauvres rassemblent des bénévoles, des salariés et des donateurs autour de valeurs communes, qui sont inscrites dans la charte de l’association. Nous cherchons par exemple à améliorer la qualité de vie de la personne aidée en tissant une relation de confiance avec elle. C’est pourquoi depuis la création de l’association en 1946, notre devise demeure "des fleurs avant le pain" : au-delà de l’aide matérielle, la relation fraternelle pour vaincre l’isolement et lutter contre l’exclusion. Notre accompagnement n’est pas limité dans la durée. Nous continuons à rendre visite à la personne aussi longtemps qu’elle le souhaite, et bien souvent jusqu’à son décès. Certaines de nos missions n’existaient pas à l’origine. Ce sont les situations que nous observons sur le terrain qui nous ont conduit à les développer. C’est par exemple le cas de l’accompagnement dans le soin médical et psychologique. Nous avons constitué un pôle santé en 2009 dans l’une de nos implantations parisiennes, la Fraternité Paris Saint-Maur.

 

En quoi la précarité d’une personne peut-elle affecter son état de santé ?

Emmanuelle Mouy  - 

Les personnes en situation de précarité ou sans domicile fixe souffrent fréquemment de carences alimentaires, du froid, d’un manque de soins, d’addictions, de pathologies découlant d’un manque d’hygiène… Elles cumulent parfois plusieurs affections. Or leurs difficultés sociales ne leur permettent souvent pas de bénéficier d’un suivi médical approprié. Les centres psychiatriques par exemple, prennent en charge des patients selon leur lieu de résidence. Pour les personnes malades qui n’ont pas de domicile ou qui en changent toutes les semaines, cela n’est pas adapté. Les personnes en situation de précarité n’ont pas toujours de médecin traitant, voire d’affiliation à la sécurité sociale. Sans compter qu’elles sont parfois exclues de certaines structures de soin du fait de leur apparence. Le rôle du pôle santé de la Fraternité Paris Saint-Maur est de servir d’intermédiaire avec les différents acteurs du soin. Nous accompagnons les personnes en grande précarité dès l’âge de 50 ans, car leur santé se dégrade plus vite que celle du reste de la population. Elles décèdent plus tôt que la population générale, à 63 ans en moyenne pour celles suivies par notre pôle santé.

 

Comment chacun d’entre nous peut-il agir pour venir en aide aux personnes dans le besoin ?

Emmanuelle Mouy  - 

Se montrer solidaire durant les fêtes de fin d’année en faisant un don est une bonne chose. Toutefois, la pauvreté n’est pas un problème saisonnier et les personnes en difficulté ont besoin d’aide toute l’année. De plus, en hiver, des lois protègent les plus fragiles : elles ne peuvent pas se voir expulsées de leurs logements, il y a davantage de place en hébergement d’urgence… Les actions des petits frères des Pauvres ont besoin d’être soutenues financièrement toute l’année. Ceux qui veulent aller plus loin peuvent aussi donner de leur temps, en devenant bénévole, de manière ponctuelle ou plus régulière.

 

Pour aller plus loin :

Faire un don aux petits frères des Pauvres : noel.petitsfreres.asso.fr

Devenir bénévole : www.petitsfreres.asso.fr / 0 825 833 822 (0,15ct €/min).

 

Propos recueillis par Lucie Pehlivanian / © Citizen Press.

Mot-clef : Accès soins

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blogs Experts

vignette-blog-expert2

Lire les blogs

Maladies-Examens

vignette-dossiers-info-sante

Consultez les dossiers

CHOISIR

Les professionnels du 3935 vous répondent

vignette-3935

En savoir plus

ECHANGER

Rencontres santé

vignette-rencontres-sante

Participez