Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Christine Ramonnet : "La sophrologie peut aider à trouver le sommeil"

Actualités santé

Christine Ramonnet : "La sophrologie peut aider à trouver le sommeil"

[ Publié le 5 mars 2014 ]

Certaines personnes vivent le moment du coucher comme un véritable cauchemar, tant elles mettent de temps avant de s’endormir. Christine Ramonnet, sophrologue et consultante en prévention santé, nous décrit les bénéfices de la sophrologie lorsqu’il s’agit de trouver le sommeil.

Pourquoi peut-on avoir du mal à s’endormir ?

Christine Ramonnet  - 

Les tensions accumulées durant la journée sont très souvent en cause. Le soir venu, vous ne parvenez pas à vous en débarrasser. Ces tensions proviennent très souvent d’un stress, occasionné par les soucis, contrariétés, ou même par un événement heureux, comme les préparatifs d’un mariage par exemple. Elles sont souvent en rapport avec le travail : surcharge ponctuelle, problèmes relationnels… Les difficultés à s’endormir, lorsqu’elles durent plus d’une demi-heure, forment l’un des troubles de l’insomnie. C’est aussi le cas des réveils nocturnes ou des éveils précoces avec difficultés à se rendormir. Si ces troubles se répètent deux ou trois fois par semaine et durent depuis plus d’un mois, avec des conséquences sur la journée du lendemain, on parle alors d’insomnie réactionnelle ou chronique. Dans tous les cas, la sophrologie peut vous aider à retrouver des nuits réparatrices.

 

Comment la sophrologie peut-elle nous aider à trouver le sommeil

Christine Ramonnet  - 

La sophrologie propose des outils permettant de lutter contre les tensions de la journée. En fait, la nuit se prépare le jour. C’est pourquoi les exercices de sophrologie sont à pratiquer durant la journée et le soir, et non pas uniquement lorsque l’insomnie se manifeste. L’objectif est de devenir ou de redevenir acteur de son sommeil. Il faut parvenir à ne plus redouter le moment du coucher. Cela va aussi passer par le sevrage progressif des somnifères, à réaliser uniquement sous suivi médical. Enfin, la sophrologie sera associée à quelques changements éventuels pour améliorer son hygiène du sommeil. Pour s’endormir plus aisément, la consommation de produits excitants comme le café par exemple est à éviter après 17 heures. De même, les repas riches et la consommation d’alcool sont à éviter. Si ce dernier favorise l’endormissement, il n’en déstructure pas moins le sommeil, lequel ne sera pas récupérateur. Quant à l’activité physique intense, elle doit être pratiquée plus de deux heures avant le coucher.

 

Comment la sophrologie se pratique-t-elle lorsqu’il s’agit de faciliter l’endormissement ?

Christine Ramonnet  - 

Le sophrologue voit en général la personne souffrant de troubles du sommeil durant cinq séances d’une heure. Les techniques apprises lors de la consultation sont à reproduire par le patient afin que le corps en mémorise les effets. Ces exercices peuvent s’effectuer dans la vie quotidienne : chez soi, au travail, dans les transports... Cet entrainement va progressivement permettre de relâcher les tensions mentales et physiques, de recontacter les besoins physiologiques de son corps. Il sera ensuite plus facile de reconnaître les signes du sommeil et de les respecter. Cela peut commencer par des yeux qui piquent, des difficultés à se concentrer… Durant les séances de sophrologie, l’apprentissage de la relaxation et le contrôle de la respiration permettent d’atteindre un état entre veille et sommeil que l’on appelle "état sophroliminal". Cet état va faciliter le relâchement, favoriser l’accès à ses ressources et à son sommeil. Enfin, des exercices de visualisation vont amener la personne à se réconcilier avec son sommeil et à glisser plus facilement vers ce moment indispensable à notre santé.

 

Propos recueillis par Lucie Pehlivanian / © Citizen Press.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Hygge : dire et vivre le bonheur à la danoise ?

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

famille-bonheur-danoise

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus