Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Carole Dodin, médecin coach : " ne pleurez pas sur la fin des vacances, il y en aura d'autres ! "

Actualités santé

Carole Dodin, médecin coach : " ne pleurez pas sur la fin des vacances, il y en aura d'autres ! "

[ Publié le 14 septembre 2015 ]

partir-bon-pied-170915-chat-presentation

Quels sont les « trucs et astuces » à faire pour repartir du bon pied ?

Carole Dodin  - 

Il faudrait profiter de ce temps de changement pour arrêter de courir en permanence après notre vie et essayer d’avoir un regard plus positif sur les gens et les choses. Quand on arrive dans un camping, on s’adresse aux autres gentiment. Pourquoi fait-on toujours la tête dans le métro ? Quand on rentre de vacances, on a parfois du vague à l’âme et l’on se dit : « après tout, pourquoi revenir ? ». C’est essentiel de redonner du sens à nos activités, à notre métier, de retrouver l’enthousiasme porteur des débuts. Il est important de ne pas se laisser déborder par le nombre de tâches à accomplir et les traiter par ordre de priorité. Dans 90% des cas, les gens se plaignant d’avoir la tête sous l’eau, notamment au travail, sont ceux qui acceptent tout. Même avec son patron, il faut pouvoir négocier un délai pour l’achèvement d’un travail. Enfin, il faudrait se permettre encore les petits moments de plaisir et de flânerie que l’on s’accorde pendant les vacances : rêver en regardant la forme des nuages, admirer les couleurs des arbres dans la lumière automnale, s’attabler à une terrasse pour observer les passants…Sans oublier d’avoir une activité physique régulière. Un peu de sport deux fois par semaine me semble le bon rythme.

 

Est-ce qu’il y a des comportements à éviter ?

Carole Dodin  - 

Il faut se méfier des « bonnes résolutions » trop nombreuses et irrationnelles que l’on n’arrivera donc pas à tenir : arrêter de fumer, aller une fois par semaine à la piscine, ranger tous ses papiers administratifs…Si l’on n’y parvient pas, l’échec risque d’être déprimant. Lors d’une journée de travail, on se met souvent la pression et on essaie d’en faire le maximum pour essayer de remplir ses objectifs. Or, il faut aussi savoir dire « stop » et faire de vrais breaks, comme de petites relaxations, si possible devant une fenêtre ouverte. Les discussions entre collègues devant la machine à café ne sont pas toujours adaptées, surtout si l’on continue à y parler « boulot ». Après la pause-déjeuner, la fatigue est souvent due à la déshydratation. Je conseille alors de boire un grand verre d’eau plutôt qu’un café.

 

Comment aider les enfants à passer cette période ?

Carole Dodin  - 

Pour éviter qu’ils ne soient eux-mêmes anxieux, mal préparés, je déconseille aux parents de rentrer au dernier moment, la veille de la rentrée. Il faut laisser les enfants se libérer de leurs craintes en les exprimant sans chercher à les minimises ni à s’en moquer. Les parents peuvent leur confier leur propre expérience en leur disant, par exemple : « moi aussi, j’avais souvent des appréhensions en retournant en classe, surtout l’année où j’ai changé d’école. Et, figure-toi que c’est justement là que j’ai rencontré ma meilleure amie ! ». Si l’on choisit ensemble une nouvelle robe, une nouvelle trousse, la rentrée peut être vécue par parents et enfants comme une fête dont on se réjouit. A cette occasion, les parents peuvent aussi se faire plaisir en s’offrant un nouveau mobile, un vêtement à la mode ou revoir la décoration de leur appartement. La rentrée, c’est aussi un renouveau. Et il ne faut pas pleurer sur la fin des vacances, il y en aura d’autres !

 

Propos recueillis par Nadine Allain.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER