Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Coma : la stimulation du nerf vague redonne de l'espoir

Actualités santé

Coma : la stimulation du nerf vague redonne de l'espoir

[ Publié le 28 septembre 2017 ]

Plongé depuis 15 ans dans un état végétatif, un patient a retrouvé un état de conscience minimal (attention, mouvement, sourire...). La technique employée ? Stimuler le nerf vague pour agir sur le cerveau et stimuler l'éveil. Prometteuse, cette approche doit maintenant faire ses preuves chez d'autres patients, pour un jour intégrer la liste des thérapies proposées aux familles et proches concernés.

coma-lit-hopital-28092017

Pris en charge aux Hospices civils de Lyon, un patient a présenté des signes de sortie de l'état végétatif dans lequel il était depuis 15 ans. Habituellement employée dans la prise en charge de l'épilepsie, la technique utilisée consiste à stimuler le nerf vague.

Le postulat de départ ? « Ce nerf peut stimuler certaines structures impliquées dans l'éveil », expliquent les chercheurs de l'Institut des sciences cognitives*. Mais la stimulation de ce nerf peut-elle « améliorer la vigilance voire le niveau de conscience chez des patients » plongés dans cet état végétatif chronique ? Pour le savoir, les scientifiques ont suivi plusieurs étapes.

 

L'attention, le mouvement et l'activité cérébrale 

« Après avis favorable du comité de protection des personnes et de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), l'équipe a choisi un patient qu'elle connaissait depuis de nombreuses années » pour s'assurer que de potentiels changements étaient le fruit de la stimulation nerveuse et non « attribués au hasard », explique Angela Sirigu de l'Institut des sciences cognitives.

Les scientifiques ont ensuite procédé à la stimulation du nerf vague. La famille était en accord avec cette proposition. « Un implant thoracique a été posé (...) pour envoyer des impulsions électriques dans le nerf vague qui relie le cerveau à d'autres organes majeurs du corps » sur une durée d'un mois. Et la tentative a porté ses fruits : « les signes d'une conscience minimale » ont pu être relevés. « Le patient a montré des améliorations significatives dans l'attention, le mouvement et l'activité cérébrale (...) des signes comme le suivi du regard, des mouvements de la tête et même un sourire en réponse à des consignes. »

Coma-stimulation-nerf-28092017

« Ces manifestations bien qu'inconstantes étaient obtenues de façon reproductible environ un mois après la mise en route du stimulateur. » Une avancée nette donc dans cette situation délicate à laquelle sont confrontés « beaucoup de familles et proches de patients en état végétatif ou pauci-relationnel** ».

De prochains essais à venir Prochainement, 4 nouveaux patients vont être inclus dans cette étude pilote. L'enjeu, évaluer l'efficacité de cette technique, mais aussi rechercher « quels sont les patients les plus à même d'en bénéficier et à quel moment de leur évolution ». Il s'agit aussi de déterminer « la tolérance ainsi que les risques éventuels ».

Enfin la plus-value de la stimulation du nerf vague parmi les autres approches médicamenteuses (amantadine ou zolpidem) et non médicamenteuses (musique, stimulation cérébrale non invasive, stimulation cérébrale profonde) fait actuellement l'objet d'une évaluation par le Pr Jean-Jacques Lemaire (Université de Clermont-Ferrand)

*(CNRS/Université Claude Bernard Lyon1)

**Etat de conscience minimale

Source : Hospices Civils de Lyon, le 27 septembre 2017

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Retour à la maison ?

Notre assistante sociale vous conseille pour organiser le retour d'un proche après une hospitalisation, un séjour en maison de convalescence...

 

En savoir plus