Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Bancs solaires : pas de bénéfice pour la santé

Actualités santé

Bancs solaires : pas de bénéfice pour la santé

[ Publié le 18 septembre 2017 ]

Malgré les avertissements souvent répétés, les utilisateurs de bancs solaires semblent rester sourds aux risques encourus. Résultat, en Europe, 3 400 mélanomes sont directement causés par l'utilisation de ces dispositifs. Des cancers qui pourraient être facilement évités.

melanome-banc-solaire-15092017

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les dermatologues espèrent réussir à faire passer le message en remettant en cause certaines idées fausses.

« On estime que les bancs solaires sont responsables de plus de 450 000 cancers de la peau hors mélanome aux Etats-Unis, en Europe et en Australie », indiquent les experts de l'European Academy of Dermatology and Venereology (EADV). Concernant les mélanomes, 10 000 cas seraient liés à cet usage. Rien qu'en Europe, ce chiffre s'élève à 3 400.

Cette épidémie perdure malgré les messages de santé publique déconseillant l'usage des bancs solaires.

Or le risque est bien réel. « Une des raisons de la forte corrélation entre l'usage des bancs solaires et les mélanomes réside dans l'accumulation des facteurs de risque », soulignent les experts. En d'autres termes, comme le montrent les résultats d'une étude française*, les utilisateurs de ces dispositifs produisant des UV artificiels « sont souvent des femmes blondes à la peau claire, ayant souvent des taches de rousseur ».

 

Remettre en cause les bénéfices supposés

Autre donnée d'importance : « les utilisateurs de bancs solaires sont préoccupés par la beauté et la santé », indiquent les dermatologues. Contradictoire avec les recommandations ? « Ils donnent davantage d'importance aux supposés bénéfices santé apportés par les UV, comme l'apport en vitamine D, qu'aux risques pourtant bien connus de cancers de la peau. »

Ces observations suggèrent qu'il serait utile de poursuivre les campagnes anti-bancs solaires en abordant l'enjeu par ce biais. En clair, au lieu de rappeler les risques pour la peau, remettre en cause de manière argumentée les supposés bénéfices des UV pour la santé.

*Grange F, Mortier L, Crine A et al. Prevalence of sunbed use, and characteristics and knowledge of sunbed users: results from the French population-based Edifice Melanoma survey. J Eur Acad Dermatol Venereol 2015; 29 Suppl 2: 23-30

Source : congrès de l'European Academy of Dermatology and Venereology (EADV) 2017, 15 septembre 2017

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Chimio, curie, radiothérapie : votre chirurgien vous propose plusieurs établissements…

 

Comment choisir ? Nos conseillers santé vous aident à faire le choix.

 

En savoir plus