Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Yaourts : encore bons 3 semaines après péremption

Actualités santé

Yaourts : encore bons 3 semaines après péremption

[ Publié le 2 juin 2017 ]

Peut-on manger un yaourt, une fois la date limite de consommation dépassée ? Cette question se pose régulièrement dans les foyers. Afin d'y apporter enfin une réponse valide, l'association 60 millions de consommateurs a réalisé des analyses à une, deux et trois semaines après la date de péremption indiquée sur l'emballage. Verdict, ne jetez pas trop vite vos yaourts !

yaourt-trois-semaines-02062017

« Aucun texte réglementaire n'impose un délai précis entre la fabrication et la date limite de consommation (DLC) », soulignent les rédacteurs de la revue 60 millions de consommateurs.

Pourtant, les fabricants de yaourts fixent ce délai à 30 jours maximum à partir de la date de fabrication. Normalement donc, au-delà de ce délai, le produit serait impropre à la consommation.

Pour savoir si jeter les yaourts périmés dès cette date est bien justifié, 60 millions de consommateurs a mené l'enquête.

 

Analyse de la « fraîcheur »

« Nous avons mené nos analyses en quatre temps : date limite de consommation, DLC + 1 semaine, DLC + 2 semaines, DLC + 3 semaines », précisent les auteurs. Cette étude a pris en compte deux marqueurs de « fraîcheur » : la flore bactérienne et le pH (indice de l'acidité).

Résultats, « quels qu'ils soient, les yaourts demeurent de bonne qualité trois semaines après la DLC », indique 60 millions de consommateurs. Dans le détail, « le pH varie très peu et se situe aux alentours de 4,3 à 4,4 en moyenne durant toute l'étude. Bien que l'on observe une très légère acidification des produits, elle serait imperceptible par les consommateurs. »

La qualité microbiologique reste très bonne. En effet, « la quasi-totalité des produits restent très largement au-dessus de la valeur réglementaire concernant les bactéries lactiques », notent-ils. « Et aucune souche pathogène n'a été retrouvée. »

 

Les règles de prudence

Théoriquement, manger un yaourt périmé de trois semaines ne présente donc pas de danger pour la santé. Toutefois, « attention, cette étude vaut uniquement pour les yaourts, pas pour les desserts lactés (mousses ou crèmes au chocolat, liégeois, etc.) », précisent les auteurs.

En outre, « évitez de manger un yaourt qui semble altéré, avec un opercule gonflé, une mauvaise odeur ou des traces de moisissure par exemple. »

Source : 60 millions de consommateurs, 1er juin 2017

(Destination santé ©)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER