Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer : l'isolement aggrave la maladie après 75 ans

Actualités santé

Cancer : l'isolement aggrave la maladie après 75 ans

[ Publié le 9 juin 2017 ]

La Ligue contre le cancer a décidé, pour la première fois, de faire un focus sur les plus de 75 ans confrontés à la maladie dans son rapport de l'Observatoire sociétal des cancers. Celui-ci révèle la faiblesse de la recherche dans ces populations, un retard au diagnostic et les difficultés rencontrées par les malades les plus isolés. Malgré cela, une majorité affirme profiter de chaque instant de vie et trouver sa place dans la société.

cancer-75-ans-09062017

La sixième édition de l'Observatoire sociétal des cancers révèle les résultats d'une étude ayant permis de recueillir des informations sur le vécu des personnes âgées atteintes d'un cancer. Et également l'avis du grand public, des professionnels de santé et des aidants. Certains aspects positifs ressortent de ce travail.

Ainsi, « les Français ont une vision bienveillante et humaniste des personnes âgées atteintes d'un cancer ». Ils sont 85% à estimer que « tout doit être mis en œuvre pour soigner une personne âgée ». Et « 64% n'adhèrent pas à l'idée que soigner le cancer d'une personne âgée coûte trop cher à la sécurité sociale ».

Pourtant, la réalité ne correspond pas vraiment à cette vision humaniste. Ainsi, alors même que plus d'un tiers des nouveaux cas de cancer touche les personnes de plus de 75 ans, « peu d'essais sont dédiés aux sujets âgés », se désole la Ligue contre le Cancer. Leur prise en charge est pourtant complexe et spécifique.

 

Difficultés matérielles et sociales

Autre observation inquiétante, une personne âgée sur six vit difficilement avec la maladie. Plus précisément, ces patients sont « plus de deux sur trois à vivre seuls et 40% bénéficient de moins de 1 000 euros par mois ». Il s'agit pour la plupart de femmes veuves n'ayant pas ou peu travaillé durant leur vie.

En outre, deux tiers souffrent d'un ou plusieurs autres problèmes de santé. « Ce n'est pas tant le cancer qui dégrade les conditions de vie, mais les conditions de vie dégradées qui aggravent le vécu du cancer », souligne la Ligue contre le cancer.

L'association émet donc plusieurs recommandations. Elle souhaite notamment « la création d'une consultation spécifique avant 75 ans permettant au médecin traitant de faire le point, avec ses patients, sur leurs facteurs de risque de cancer et leurs pratiques de dépistage ». Objectif, un diagnostic plus précoce.

De plus, elle espère « le développement des essais cliniques de phases avancées, spécifiques aux personnes âgées de 75 ans et plus, avec des protocoles adaptés à leurs spécificités. Ou au moins une meilleure intégration aux essais existants ».

Enfin, elle estime nécessaire « la promotion de solutions d'hébergement non médicalisées pour éviter aux personnes âgées éloignées de leur centre de soins de trop nombreux et trop longs trajets durant leur traitement ».

Source : La Ligue contre le cancer, 8 juin 2017

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Comment trouver une maison de retraite ? Comment choisir ?

En savoir plus