Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Pemphigus : des cas de rémission complète grâce au rituximab

Actualités santé

Pemphigus : des cas de rémission complète grâce au rituximab

[ Publié le 20 avril 2017 ]

Observer une rémission complète chez 89% des patients atteints de pemphigus traités par rituximab. Voici l'excellent résultat obtenu par une équipe de dermatologues français coordonnée par le centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen. Un espoir immense pour les patients qui souffrent de cette maladie dermatologique auto-immune.

pemphibus-rituximab-remission-13042017

Le pemphigus est une maladie auto-immune cutanée bulleuse grave. Chaque année, en France, 150 à 200 nouveaux cas sont recensés. Cette pathologie est caractérisée par une déficience du système immunitaire. Celle-ci provoque des lésions sous forme de bulles à l'intérieur de l'épiderme qui entraînent des décollements de la peau et des muqueuses.

Les malades sont traditionnellement traités par corticoïdes. Toutefois, ces derniers ne sont pas toujours efficaces et induisent de lourds effets secondaires. C'est pourquoi l'équipe du Dr Pascal Joly* a mené un essai thérapeutique randomisé pour tester l'effet du rituximab, un anticorps monoclonal, utilisé dans le traitement immunothérapeutique du cancer chez l'enfant.

 

Guérir la maladie auto-immune ?

L'essai clinique s'est soldé par d'excellents résultats pour le rituximab. « Il a entraîné une rémission du pemphigus chez 89% des patients, contre 34% des patients traités uniquement par corticoïdes, et avec notablement moins d'effets secondaires », soulignent les auteurs.

Des résultats si bons qu'ils « établissent (d'ailleurs) le rituximab comme le traitement de première ligne du pemphigus et démontrent qu'il est possible de guérir définitivement d'une maladie auto immune chronique en la traitant précocement », ajoutent les chercheurs.

Les travaux dans ce sens se poursuivent afin de « mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent les résultats spectaculaires obtenus avec le nouveau traitement du pemphigus ». Et par la même, « déterminer pourquoi certains patients échappent à ce traitement immunologique ».

*Pascal Joly préside le groupe Bulle de la Société française de dermatologie qui regroupe des dermatologues spécialisés dans les prises en charge des maladies bulleuses auto-immunes dont le pemphigus.

Source : centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen, 5 avril 2017

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER