Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Levothyrox® : des dosages pour surveiller son efficacité

Actualités santé

Levothyrox® : des dosages pour surveiller son efficacité

[ Publié le 19 avril 2017 ]

Depuis fin mars, une nouvelle formule du Levothyrox® (lévothyroxine) est mise en vente dans les pharmacies. La substance active reste la même. Mais comme le rappelle l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), des dosages hormonaux sont conseillés dans les semaines suivant la prise de cette molécule pour vérifier l'adéquation du traitement.

levothyrox-dosages-efficacite-13042017

Le 3 mars dernier, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait la mise en vente d'une nouvelle formule du Levothyrox®. Molécule prescrite aux patients dont la thyroïde n'assure plus une production suffisante d'hormones. Principal avantage ? Une durée de conservation allongée. Mais aussi la suppression d'un excipient à effet notoire, le lactose.

 

Un dosage 6 à 8 semaines après le début de la nouvelle prescription

Certes la substance active reste la même. Et les modifications de ce traitement substitutif de la thyroxine naturelle « ne changent ni l'efficacité ni le profil de tolérance au médicament ». Mais la surveillance reste de mise.

La lévothyroxine est en effet une hormone à marge thérapeutique étroite : tout ajustement s'avère donc sensible. « Par mesure de précaution, [malgré] la bioéquivalence entre l'ancienne et la nouvelle formule », l'ANSM recommande en conséquence de réaliser « un dosage de la thyréostimuline (TSH)* dans les 6 à 8 semaines après le début de la prise de la nouvelle formule ».

Cette préconisation concerne particulièrement les patients atteints d'un cancer de la thyroïde, d'une maladie cardiovasculaire (insuffisance cardiaque ou coronarienne, troubles du rythme).

Sont aussi concernés « les enfants, les personnes âgées ou les personnes ayant un équilibre thérapeutique difficile à atteindre ». Enfin, « les femmes enceintes sont invitées à contrôler leur TSH dans les 4 semaines après le début de la prise de la nouvelle formule. »

*Hormone sécrétée par l'anté-hypophyse  et chargée de stimuler la thyroïde

Source : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le 5 avril 2017

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

ECHANGER