Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Apnées du sommeil : elles touchent le cerveau des enfants

Actualités santé

Apnées du sommeil : elles touchent le cerveau des enfants

[ Publié le 29 mars 2017 ]

Même si les épisodes d'apnées du sommeil touchent principalement les adultes, ils peuvent aussi concerner les enfants. Et chez ce jeune public, les conséquences ne sont pas à prendre à la légère : ce trouble conduirait en effet à une réduction de matière grise dans plusieurs zones du cerveau selon des chercheurs américains.

enfant-ronfle-apnees-29032017

Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) se caractérise par la survenue d'épisodes anormalement fréquents d'interruptions (apnées) ou de réductions (hypopnées) de la respiration durant le sommeil.

Selon la Fondation du Sommeil au Canada, lorsque le SAOS touche les enfants, il peut y avoir trois conséquences : « tout d'abord une baisse du niveau d'oxygène dans le sang (hypoxie), ensuite une augmentation irrégulière du taux de dioxyde de carbone dans le sang (hypercapnie) et enfin une fragmentation et donc une mauvaise qualité de son sommeil. »

 

Plusieurs aires cérébrales touchées

Des chercheurs de l'Université de Chicago ajoutent un nouveau méfait. Selon eux, l'apnée du sommeil atteint directement le cerveau des plus jeunes. Pour dresser ce constat, ils ont recruté 16 enfants âgés de 7 à 11 ans, souffrant tous d'un syndrome d'apnées obstructives du sommeil. Ils ont ainsi effectué toute une série de tests (évaluation de la qualité de sommeil, tests cognitifs, IRM...). Examens dont les résultats ont été comparés à ceux d'un groupe contrôle.

Les scientifiques ont constaté que les jeunes « apnéistes » présentaient une réduction de matière grise dans plusieurs zones cérébrales impliquées dans le langage, le raisonnement, les mouvements, l'humeur... « Les conséquences directes de cette perte de matière grise sont difficiles à mesurer », expliquent les auteurs. « Ces résultats doivent pourtant pousser les parents dont les enfants présentent des symptômes de SAOS (ronflements, sommeil non réparateur, somnolence non expliquée...) à consulter. »

Source : University of Chicago Medical Center, 17 mars 2017

(Destination santé ©)

Mot-clef : Apnée sommeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés