Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Diffuseurs électriques : des produits souvent dangereux selon la DGCCRF

Actualités santé

Diffuseurs électriques : des produits souvent dangereux selon la DGCCRF

[ Publié le 6 janvier 2017 ]

La direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a vérifié 184 références de diffuseurs électriques. Son enquête a « mis en évidence la présence sur le marché de produits dangereux ainsi qu'une méconnaissance par les professionnels des différentes règlementations applicables ».

diffuseur-electrique-dgccrf-06012017jpg

Utilisés pour lutter contre les moustiques ou pour parfumer une pièce, les diffuseurs électriques connaissent un engouement de plus en plus important. Pourtant, ces dispositifs à installer sur le secteur présentent plusieurs dangers selon la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), pour qui nombre de ces produits ne répondent pas à la réglementation.


Des risques électriques ou liés aux substances contenues dans les 184 diffuseurs analysés

Ainsi, les risques identifiés sont notamment ceux de « choc électrique, [d'exposition] toxique ou de départ de feu, [ainsi que] de présence de substances chimiques interdites ». De plus, certains de ces dispositifs ne présentent pas « d'informations relatives à la sécurité ou aux dangers liés aux substances ou [les] marquages obligatoires ».
Dans le détail, « les diffuseurs électriques, appelés à être branchés sur le secteur, relèvent de la réglementation sur les produits électriques destinés à être employés dans certaines limites de tension ». Or plusieurs dispositifs n'indiquaient pas cette limite. Autre exemple, certains produits diffusant des biocides (insecticides contre les moustiques notamment) n'informaient pas le consommateur sur les dangers que présente le produit. Ou encore, ils ne disposaient pas de « fermeture à l'épreuve des enfants ».
Pour ces raisons, « les produits non-conformes et dangereux ont fait l'objet de mesures de retrait, de rappel, ou de mise en conformité de leur conception », indique la DGCCRF.

.

Source : direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), 4 janvier 2017

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER