Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Jouets en plastique : des substituts de phtalates inoffensifs

Actualités santé

Jouets en plastique : des substituts de phtalates inoffensifs

[ Publié le 4 octobre 2016 ]

L'ANSES a évalué l'exposition des bébés aux substituts de phtalates des jouets en plastique. Les résultats sont rassurants mais l'agence recommande une surveillance régulière, notamment des nouveaux composants.

jouets-phtalates-bebes-04102016

C'est bien connu, les enfants de moins de trois ans portent tout à la bouche. Parmi les objets les plus concernés : leurs doudous et leurs jouets. Ces derniers étant, en France, majoritairement en plastique - polychlorure de vinyle (PVC). "Les plastifiants les plus utilisés dans le PVC sont les phtalates".
Or "l'exposition à de multiples substances chimiques présentes dans des produits de consommation pendant les périodes critiques du développement de l'enfant est évoquée parmi les hypothèses permettant d'expliquer l'augmentation de l'incidence de certaines pathologies", note l'Agence nationale de Sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (ANSES). Comme, "l'obésité, les troubles neuro-développementaux [ou encore] des effets sur l'appareil reproducteur...".

 

Pas de risque décelé

C'est pourquoi, l'ANSES publie une "expertise sur les risques sanitaires liés à une exposition orale à plusieurs substances chimiques présentes dans des jouets et équipements en matière plastique". Ses résultats "ne [mettent] pas en évidence de risque pour la santé des enfants pour 4 des 5 substances* étudiées qui sont des substituts de phtalates (DINCH, DEHTP, ATBC et TXIB)".

Pour la cinquième (DOIP*), "l'évaluation de risque [n'a] pu être conduite par manque de données disponibles". Par conséquent, l'ANSES recommande "de ne pas l'utiliser dans les jouets et équipements en matière plastique, sans avoir au préalable acquis des connaissances sur sa toxicité".

 

Évaluer toute nouvelle substance

Toutefois, l'Agence "recommande qu'une évaluation des risques soit conduite systématiquement, préalablement à leur mise sur le marché, pour toute substance nouvelle entrant dans la composition des plastiques utilisés dans les jouets et équipements destinés aux enfants". Comme cette expertise ne prend pas en compte l'ensemble des autres sources potentielles d'exposition (air, poussières, alimentation, etc...), l'Agence engagera prochainement une autre évaluation.

*le cyclohexane-1,2-dicarboxylate de diisononyle (DINCH), le téréphtalate de bis (2-éthylhexyle) (DEHTP), le di-2-éthylehexyle isophtalate (DOIP), l'acétylcitrate de tributyle (ATBC), le diisobutyrate de 2,2,4-triméthyl-1,3-pentanediol (TXIB).

 

Source : Agence nationale de Sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (ANSES).

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés