Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le gouvernement veut évaluer l'accès à l'IVG en France

Actualités santé

Le gouvernement veut évaluer l'accès à l'IVG en France

[ Publié le 28 septembre 2016 ]

La ministre de la Santé vient d'annoncer le lancement prochain d'enquêtes sur la réalité de l'accès à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) en France. Elle dresse aussi le bilan du Programme national d’action lancé en 2015.

ivg-etude-28082016

Dès le mois de décembre 2016, "des opérations de 'testing' seront réalisées afin d'identifier d'éventuelles difficultés d'accès à l'IVG", indique le ministère. Délais de recours, niveau d'information délivré aux femmes au moment de la prise de rendez-vous, accueil réservé... Les critères évalués sont nombreux. Des questionnaires anonymes complèteront cette enquête.

Celle-ci permettra de déterminer si les mesures mises en place depuis plusieurs mois par le Programme national dédié ont été efficaces. Parmi elles :

  • la prise en charge à 100% depuis le 1er avril 2016 des actes nécessaires pour une IVG (consultations, analyses, échographies, etc...). Les tarifs des IVG réalisées en établissements de santé ont également été revalorisés ;
  • la suppression du délai minimal de réflexion d'une semaine depuis le 28 janvier 2016 ;
  • le renforcement de l'offre de proximité. Depuis le 2 juin 2016, les sages-femmes peuvent réaliser des IVG médicamenteuses et les centres de santé des IVG instrumentales.

 

"Recourir, sans entrave, à l'IVG en France"

Outre ces mesures, des outils d'information sur l'IVG avaient également été mis en place pour sensibiliser davantage de femmes à la question de l'avortement. Sur ce front, les premiers retours semblent positifs :

  • "Le numéro national d'information 0800 08 11 11, anonyme, gratuit et accessible 6 jours sur 7, rencontre une large audience : plus de 20.000 appels traités depuis son lancement le 28 septembre 2015 (bien au-delà de l'objectif initial fixé à 24.000 appels sur 3 ans)", se félicite le ministère ;
  • "le site ivg.gouv.fr recueille en moyenne 65.000 visiteurs par mois", poursuit-il. Notamment grâce à "la politique de référencement visant à faire reculer les sites Internet qui véhiculent des informations biaisées sur l'avortement". A l'occasion de ce premier bilan, la ministre a fait part de sa volonté de mener ce combat jusqu'au bout. "Je veux rappeler ma détermination totale pour que chaque femme puisse recourir, sans entrave, à l'IVG en France. Je veillerai à ce que cet accès soit effectif dans tous les territoires", conclut-elle.

 

Source : ministère en charge de la santé, 28 septembre 2016.

Mots-clefs : Avortement , Unité IVG

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER