Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'ONU s'engage contre l'antibiorésistance

Actualités santé

L'ONU s'engage contre l'antibiorésistance

[ Publié le 23 septembre 2016 ]

Les dirigeants mondiaux se sont engagés à lutter contre la résistance aux antimicrobiens, ce 21 septembre lors de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York. C'est la 4e fois qu'une question de santé est examinée.

antibio-resistance-onu-23092016

Les dirigeants du monde entier ont attiré l'attention sur la nécessité de freiner la propagation des infections résistantes aux médicaments antimicrobiens. "Cette antibiorésistance menace la réussite des Objectifs de développement durable et nécessite une réaction mondiale", a déclaré S.E. Peter Thompson, président de la 71e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Ainsi les pays ont réaffirmé leur engagement à élaborer des plans d'action nationaux en se basant sur le Plan d'action mondial pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens, que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a élaboré en 2015, avec l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). 

 

Agir vite

Ainsi les dirigeants ont reconnu la nécessité de "mettre en place des systèmes plus solides afin de surveiller les infections pharmacorésistantes et la quantité d'antimicrobiens utilisée chez les êtres humains, les animaux et sur les cultures". Selon eux, il est "nécessaire de renforcer la coopération et d'augmenter les financements internationaux".

Enfin, ils se sont engagés à "renforcer la réglementation sur les antimicrobiens, améliorer les connaissances et la sensibilisation sur le sujet, promouvoir de meilleures pratiques, et  encourager des approches novatrices, en ayant recours à des alternatives aux antimicrobiens, à de nouvelles technologies de diagnostic et à des vaccins".

Selon le Dr Margaret Chan, Directrice générale de l'OMS, "les engagements pris doivent être concrétisés en actions rapides, efficaces et capables de sauver des vies dans les secteurs de la santé humaine, animale et environnementale. Le temps presse".

Des infections souvent mortelles comme la pneumonie, le VIH, la tuberculose et le paludisme deviennent de moins en moins traitables. Et ce en raison de l'antibiorésistance. Parallèlement, trop peu de nouveaux antimicrobiens sont mis au point pour remplacer ceux plus anciens, de plus en plus inefficaces.

 

Source : Organisation Mondiale de la Santé, 21 septembre 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus