Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Familles monoparentales : des enfants pas plus perturbés que les autres

Actualités santé

Familles monoparentales : des enfants pas plus perturbés que les autres

[ Publié le 2 août 2016 ]

Selon l'OCDE, la grande majorité (80%) des familles monoparentales sont des femmes. Dès lors, des voix s'élèvent pour alerter sur l'absence du père et les problèmes (psychologiques, d'adaptabilité...) dont risquent de souffrir les enfants. Une étude britannique leur donne tort.

famille-monoparentale-stress-enfant-parent

Une équipe du Centre de recherche sur la famille de l'Université de Cambridge suggère que les enfants issus de familles monoparentales sont généralement bien intégrés (à l'école, par exemple), avec des sentiments positifs au sujet de la vie de famille.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont recruté 51 femmes qui élevaient seules leur enfant et 52 couples hétérosexuels avec un enfant issu d'un don de gamète ou de spermatozoïdes. Les mères des 2 groupes ont répondu à des questionnaires sur leur quotidien et celui de leur descendance.

 

Plus de stress chez les mères

Résultat, "aucune différence significative n'a été relevée", notent les auteurs. "Même si les mères célibataires connaissent plus souvent des situations financières précaires et des niveaux de stress plus élevés."

Du côté des enfants, qui eux aussi ont répondu à des questions, la plupart (dans les 2 groupes) n'ont pas exprimé de souhait concernant un éventuel changement familial. Dans l'ensemble, ils ont qualifié de "plaisir", le fait d'aller à l'école et tous ont expliqué avoir des amis. Et la grande majorité n'a pas été victime de brimades ou de moqueries.

Seule différence notable : les enfants issus de familles monoparentales posent inévitablement des questions sur l'absence du père, "sans que cela n'altère le fonctionnement familial", expliquent les auteurs. "Nos résultats suggèrent que ce n'est pas l'absence ou la présence du père qui importe, mais la qualité de la relation entre parent et enfant."

 

Source : Rencontres annuelles de la société européenne de reproduction humaine et d'embryologie, 3 juillet 2016.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Une bonne résolution !

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

bonne-resolution-2016